5ème Forum mondial de l'eau à Istanbul : un enjeu majeur pour la Méditerranée

18/03/2009
Source : France Info
Pays de destination(s) : Algérie, Turquie
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié, BTP, immobilier, infrastructures

Près de 15.000 participants venus de 150 pays sont réunis cette semaine au cinquième Forum mondial de l'eau à Istanbul pour débattre de cet enjeu crucial pour le futur de la Méditerranée.

Près de 15.000 participants venus de 150 pays sont réunis cette semaine au cinquième Forum mondial de l'eau à Istanbul pour débattre de cette ressource de plus en plus rare du fait de la croissance démographique et des changements climatiques. Le Forum mondial de l’eau, organisé tous les trois ans par le Conseil mondial de l’eau, basé à Marseille, est l’occasion de souligner le manque d’eau à l’échelle de la planète face à une croissance toujours plus forte de la demande. Cet événement vise également à alerter l’opinion mondiale sur la multiplication des risques de conflits liés à "l'or bleu" dans les années à venir.

Un exemple parmi d’autres de la crise de l'eau, celui du sud de l’Algérie. Dans la région désertique du Hoggar, presque aussi grande que la France, les périodes de sécheresse sont de plus en plus longues et les pluies de moins en moins fréquentes. En conséquence, de nombreuses sources se sont taries dans les hauts plateaux. Le manque d’eau menace de plus en plus les Touaregs, peuple de pasteurs nomades vivant dans cette région. Une partie d’entre eux a déjà quitté le désert pour se sédentariser autour des oasis.

Dans la ville de Tamanrasset, le manque d’eau constitue également un véritable problème pour les habitants. L’eau est distribuée chaque semaine par des camions-citernes qui viennent d’un point situé à des centaines de kilomètres au nord. Toutefois, des travaux sont en cours de réalisation pour que la ville soit prochainement alimentée par les eaux souterraines d’In Salah, à 750 km.

"Il s’agit de mettre en place 1.259 km de conduites, 24 forages et 6 stations de pompage. Coût de l’opération : 1,8 milliard de dollars. Un investissement rare dans le monde, confié à l’entreprise chinoise CGCOC, et qui devrait plus tard mobiliser des entreprises russes, espagnoles, portugaises et même françaises. L’objectif est d’acheminer 50.000 m3 d’eau par jour dès le premier trimestre 2010, et 100.000 m3 d’ici à 2025." [Source : France Info]
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA