INVESTISSEMENT - Le nouveau Code de l’Investissement tunisien adopté

20/09/2016
Source : Jeune Afrique
Pays de destination(s) : Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

Samedi 17 septembre a été voté le nouveau Code de l’Investissement tunisien, tant attendu, afin de relancer l’attractivité économique du pays en vue de la conférence « Tunisia 2020 ».


Le Code de l’Investissement (CI) tunisien, en discussion depuis la révolution, était très attendu, notamment par les milieux d’affaires. La nouvelle loi promulguant le code a été votée par le Parlement, et entrera en vigueur au 1er janvier 2017.

 

Avec ce nouveau Code, la Tunisie, confrontée à une faible croissance économique depuis la « révolution du jasmin », souhaite redorer son image et favoriser à nouveau son climat des affaires.  Le CI est un outil majeur de la politique économique d'Etat et joue sur l’attractivité.

 

Aussi, des avancées majeures sont consacrées dans ce texte. Tout d’abord, le nouveau code est plus court et comporte vingt-cinq articles contre soixante-sept pour l’ancien code des incitations aux investissements (CII) de 1993. En plus d’améliorer la cohérence entre les articles, il permet une levée significative des obstacles administratifs à l’investissement et des entraves bureaucratiques.  En effet, le monde des affaires bénéficiera d’une plus grande flexibilité dans ses opérations.

 

D’autre part, l’adoption de ce nouveau Code est grandement stratégique puisqu’elle précède de peu la grande Conférence Internationale d’appui au développement économique, social et durable à Tunis, « Tunisia 2020 ». Cette conférence, qui se tiendra les 29 et 30 novembre prochains, réunira des opérateurs nationaux, internationaux, publics et privés. A cette occasion, la Tunisie présentera son plan de développement 2016-2020 avec l'ambition d’accélérer le rythme de croissance annuel du PIB au delà de 4% par an contre 1,5% entre 2011 et 2015.

 

Le nouveau code tunisien fait donc écho à une volonté marquée de l’exécutif tunisien de favoriser l’investissement privé et de montrer sa capacité à mener des réformes en profondeur.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur Jeune Afrique, Nawaat.org et Africa Business Insider

 

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA