ECONOMIE – Les perspectives du FMI pour le Maroc revues à la hausse

7/10/2016
Source : L'Economiste
Pays de destination(s) : Euromed, Maroc
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

En amont des assemblées annuelles du Fonds monétaire international et du groupe Banque Mondiale du 7 au 9 octobre 2016, le FMI a actualisé ses perspectives économiques pour la région MENA.


En effet, le FMI a annoncé une croissance stable autour de 3,4% en 2016 et 2017 pour la zone couvrant le Moyen-Orient, l'Afrique du Nord, le Pakistan et l'Afghanistan. Tandis que l’Algérie, face à des difficultés financières majeures, ralentit à 2,9% en 2017 contre 3,6% en 2016, la Tunisie réalise une remontée significative à 2,8% en 2017 contre 1,5% cette année.

 

Toutefois, le Maroc s'impose comme le champion régional ! Toujours selon les prévisions du FMI, le royaume pourrait atteindre une croissance de 4,8% en 2017 contre 1,8% actuellement. Les projections montrent que le Maroc fera mieux que ses voisins et continue de représenter une économie saine et attractive.

 

Dans le secteur pétrolier, le récent redressement des prix du baril n’aurait que peu d’impact sur la croissance des pays exportateurs au niveau régional. L’Arabie Saoudite voit, en effet, sa croissance se stabiliser autour de 1,2% cette année avec une légère remontée à 2% pour 2017. Seul l’Irak, ayant connu cette année une production plus élevée que prévu, a connu davantage de croissance en 2016. Les prix du pétrole s'élèveraient à une moyenne de 51 dollars le baril en 2017 contre 43 en 2016.

 

En outre, certaines recommandations de l’OCDE aux pays de la zone MENA ont été dévoilées et s’articulent autour de différents points :

 

- Les réformes économiques et structurelles doivent se poursuivre dans la région ;

- La confiance des citoyens doit être regagnée en priorisant l’emploi des jeunes ;

- La relance des investissements et des échanges est substantielle.

 

L'OCDE n’a pas manqué de féliciter le Maroc pour les réformes engagées et les grands projets d’infrastructures récemment lancés.

 

Pour plus d’information, lire l'article sur L’Economiste.

 

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA