Réalités, risques et bénéfices de l'investissement étranger

 

  • Que sont les Investissements directs étrangers ?
  • Mieux comprendre votre client : modalités d’implantation et déterminants essentiels du processus de localisation internationale
  • Quels bénéfices peuvent apporter aux pays Med les investissements étrangers? Quels risques peuvent-ils introduire ?
  • Comment évaluer la qualité d’un projet d’investissement du point de vue du territoire qui l’accueille?

 

Sommaire

 

Enjeux
- Investissement direct étranger : le nouveau Graal des économies émergentes?
- Mais de quoi parle-t-on au juste?
- Quel type d’investissement promouvoir ?
- Comment évaluer un projet d’investissement ?

 
 

 

 

Enjeux


Investissement direct étranger: le nouveau Graal des économies émergentes?

style="text-align: justify;">L’Investissement Direct Etranger (IDE) est souvent paré de toutes les vertus. Les IDE sont source potentielle de croissance, de création d'emplois, de transferts de connaissance, de gains de productivité, de recettes fiscales. Ils inciteraient aux réformes, accroissant l'attractivité et la confiance. Et générant de nouveaux investissements (étrangers et domestiques) à leur tour. Les grands prescripteurs internationaux encouragent fortement les pays émergents à s’ouvrir aux IDE, et de plus en plus de ces derniers se lancent dans la promotion de leurs territoires sur le grand marché international de l’investissement productif. A tort ou à raison ? L’investissement direct étranger est d’abord un outil au service du développement économique du territoire qui l’accueille. Il n’est en soi ni bon ni mauvais.

 

Mais de quoi parle-t-on au juste?

Les définitions de l’IDE varient, et les pratiques des entreprises sont mouvantes, dans une économie mondiale dominée par des dynamiques d’interpénétration toujours plus profondes. Les critères historiques qui font encore souvent l’IDE  dans les rapports des banques centrales et des organismes multilatéraux (CNUCED) sont questionnés: la nationalité des entreprises n’est pas aisée à établir, la pouvoir de contrôle/influence sur des actifs physiques localisés à l’étranger (seuil des 10% du capital) semble parfois obsolète dans une économie de la connaissance où la propriété intellectuelle (sous-traitance, franchise, production sous licence) joue beaucoup; tandis que le critère de la durée correspond de plus en plus mal à la grande valse des fusions-acquisitions, des recentrages brutaux sur les « cœurs de métiers » et du règne du capital-investissement. La perméabilité entre investissement « financier », « commercial », « logistique » et « productif » est importante. De même, la complémentarité (plutôt que la mécanique substituabilité) entre IDE et commerce international est fréquente même si elle est variable selon les activités (services vs. biens, etc.) et les stratégies de développement économique. Une chose est certaine : l’intégration aux chaines de valeurs mondiales est un must. Pour qu’elle advienne selon des modalités favorables, choisies plutôt que subies, une certaine dose de promotion des échanges et investissements internationaux est indispensable.

 

Quel type d’investissement promouvoir ?

L’essentiel pour les pouvoirs publics, qu’ils soient locaux ou nationaux, est de s’assurer que les ressources forcément rares (foncières, naturelles, fiscales, humaines) qu’ils consacrent aux investisseurs, et aux investisseurs étrangers à plus forte raison, soient affectées aux projets dont le potentiel de faisabilité et de retombées locales a été maximisé. Idéalement, le rôle de l’API devrait être en priorité d’attirer, de soutenir voire d’améliorer les bons projets plutôt que de jouer simplement les censeurs (guichet d’enregistrement/autorisation).

 

Comment évaluer un projet d’investissement ?

Certaines agences de promotion des investissements ainsi que beaucoup de bailleurs internationaux ont développé des outils d’évaluation de projets. Ces outils sont cependant difficilement transférable en l’état, dans la mesure où toute évaluation implique un jugement particulier assis sur des critères d’appréciation particuliers : priorités sectorielles, aménagement du territoire (favorisant les zones moins avancées), stratégie générale de développement économique (interventionnisme vs. libéralisme, développement endogène ou exogène), politiques et ressources fiscales, situation du marché de l’emploi, niveau d’avancement technologique, etc. A l’heure de définir son degré d’implication souhaitable, une API retient fréquemment des critères souvent plus quantitatifs que qualitatifs. Au-delà des montants investis, et des emplois directs créés, l’intérêt d’un projet peut aussi s’apprécier en fonction du potentiel de développement d’un secteur économique, d’un territoire, mais aussi tout simplement de son état d’avancement (concept, études, autorisation…) et sa probabilité de réalisation (le facteur humain, i.e. les affinités entre la personne du décideur et le territoire considéré ou la personnalité de son vis-à-vis au sein de l'API).
 

Boîte à outil Invest in Med : l’essentiel sur le sujet


Titre : "Comprendre votre client, Mr. Investor"

Langue : Français
Date : Janvier 2003

Auteur : F. Hatem & J.Bonnet, Invest in France
Source : Présentation préparée pour un séminaire régional qui s'est tenu au Caire dans le cadre du programme ANIMA (2002-2007)
Résumé : Les missions des agences de promotion des investissements changent avec l’évolution de la demande. Il est essentiel de bien segmenter les investisseurs et leurs projets pour développer des approches différentiées et coller à leurs attentes. La typologie proposée pourrait y aider.
Télécharger le document (pdf/386 ko)

 

Titre : "Impact économique de l’investissement étranger : comment maximiser les retombées positives des IDE"

Langue : Français
Date : Juin 2011
Auteur : B. de Saint-Laurent, ANIMA Investment Network & divers experts ANIMA
Source : Présentation préparée pour un séminaire Med Academy « Qualification de projets : comment promouvoir des investissements durables en Méditerranée ? », Casablanca, Maroc 
Résumé : Cette présentation fait le point sur l’impact des IDE sur le développement économique en rapportant les principales conclusions de la recherche mondiale /de long terme sur le sujet? Elle aborde ensuite le cas particulier des pays MED.  Les pratiques des agences de développement économique visant à maximiser les retombées des IDE sont ensuite analysées, avec pour finir quelques exercices et cas pratiques.
Télécharger le document (pdf/1110 ko)
 

Titre : "Evaluer l’impact d’un projet : les méthodes des acteurs financiers internationaux"

Langue : Français
Date : Juin 2011
Auteur : Z. Luçon, ANIMA Investment Network
Source : Présentation préparée pour un séminaire Med Academy « Qualification de projets : comment promouvoir des investissements durables en Méditerranée ? », Casablanca, Maroc 
Résumé : La RSE prend une place croissante dans le débat public. Qu’en est-il des pratiques concrètes de ces grands prescripteurs que sont les régulateurs et bailleurs publics internationaux ? Cette présentation permet d’aborder la question de l’application des principes de la RSE aux investissements internationaux au travers de trois études de cas : les Principes d’Equateur, l’Agence Française de Développement - AFD et la Coface, une agence de crédit export.
Télécharger le document (pdf/249 ko)
 

Titre : "Promouvoir l'investissement durable : Vers la 4e génération d'agences de promotion de l'investissement"

Langue: Anglais
Date: Juin 2011
Auteur: J. Lapujade, ANIMA Investment Network
Source : Présentation préparée pour un séminaire Med Academy « Qualification de projets : comment promouvoir des investissements durables en Méditerranée ? », Casablanca, Maroc
Résumé: Les agences de promotion des investissements proportionnent leur appui à un projet principalement en fonction des créations d'emplois directs et des montants en jeu. Une enquête sur le lien entre Promotion des IDE et Développement durable, menée le Vale Columbia Center on Sustainable International Investment - VCC en partenariat avec WAIPA (rapport publié en Juin 2010), montre que la promotion de l'investissement durable est encore peu répandue même si quelques "pionniers de 4e génération" mènent des expérimentations intéressantes.
Télécharger le document (pdf/495 ko)
 

Cas pratiques Euromed


Titre : "Le Maroc et l’investissement durable"

Territoire concerné : Maroc
Date : Juin 2011 
Source : Présentation de l’Agence Marocaine de Développement des Investissements - AMDI, chargée des projets nationaux et internationaux, lors de la Med Academy « Qualification de projets : comment promouvoir des investissements durables en Méditerranée ? », organisée à Casablanca au Maroc, dans le cadre du programme Invest in Med (2008-2011)
Résumé : Au travers de sa Commission Nationale de l’Investissement, qui autorise et soutient les projets stratégiques, le Maroc tente une approche intégrant ciblage sectoriel, aménagement du territoire (22 Plateformes Industrielles Intégrées de nouvelle génération réparties sur l’ensemble du territoire, avec des spécialisations sectorielles en cohérence avec le tissu économique régional), exigences en terme de contenu local, et étude d’impact environnemental obligatoire.
Télécharger le document (pdf/225 ko)

 

Titre : "Nouvelle Tunisie, nouvelles opportunités: la Tunisie révise son système d’incitations"

Territoire concerné : Tunisie
Date : Juin 2011
Source : présentation donnée par N. Zekri, Directeur Général, FIPA Tunisia, lors de la Med Academy « Qualification de projets : comment promouvoir des investissements durables en Méditerranée ? », organisée à Casablanca au Maroc, dans le cadre du programme Invest in Med (2008-2011)
Résumé : Les profondes inégalités de développement entre les zones côtières et les régions de l’Ouest et du Sud de la Tunisie figurent parmi les facteurs déclencheurs de la révolution ayant provoqué la chute du Président Ben Ali. Le pays a lancé un vaste chantier de refonte de sa stratégie de développement et du système d’incitations publiques à l’investissement avec notamment pour objectif la réalisation d’un développement interrégional plus équilibré.
Télécharger le document (pdf/753 ko)
 

Zoom sur une expérience locale : "Le Centre Régional d'Investissement SMD, une équipe en région au service de l’entrepreneur"

Territoire concerné : Région marocaine du Souss Massa Drâa
Date : Juillet 2011
Source : étude de cas publiée dans l'étude Promotion Locale de l'investissement en Méditerranée : recueil de pratique, dans le cadre du programme Invest in Med (2008-2011)
Résumé : Incarnation du processus de régionalisation à la marocaine, le CRI joue le rôle de facilitateur au cœur des commissions régionale et nationale d’investissement. Il peut sur demande assister les investisseurs éligibles aux aides publiques dans le montage et la défense de leur dossier. Il est par ailleurs chargé du contrôle de la conformité du projet aux engagements pris par son porteur.
Télécharger le document (pdf/590 ko)
 

Pour aller plus loin : qu’est-ce que les IDE ?


Définition des IDE / Bibliographie

- Wikipedia : cet article de la fameuse encyclopédie en ligne fournit une excellente synthèse sur un vaste ensemble de questions liées aux IDE, à leur définition, à leur mesure, à leur évolution, etc. Il cite de très nombreux travaux universitaires portant sur l'internationalisation des processus productifs et son impact sur les territoires et les économies. Il recense aussi de nombreuses sources dignes d'intérêts, notamment de sources statistiques.

- Définition de référence de l'OCDE des investissements directs internationaux, 4e édition, 2008

 

Statistiques / Analyses / Observatoires

- MIPO, l'observatoire du réseau ANIMA qui suit en temps réel les derniers projets d’investissement et de partenariat étrangers annoncés en Méditerranée : bilans annuels, trimestriels, les derniers projets

- Ressources de la CNUCED - Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement : voir notamment les statistiques de référence sur les IDE dans le monde

- Ressources OCDE - Organisation de Coopération et de Développement Economique

 

Plus de e-learning / Continuer à s'autoformer sur ce thème

- Med Academy du projet Invest in Med : séminaire  "Qualification de projets : comment promouvoir des investissements durables en Méditerranée ?" de Casablanca, mai 2011. Pour accéder à toutes les présentations des experts, aux études de cas et autres supports préparés pour ce séminaire, cliquer ici.

- Investment Climate Advisory Services – ICAS, groupe Banque Mondiale (ex-FIAS) : les services MIGA - Banque Mondiale dédiés aux IDE proposent dans diverses langues (disponible en arabe, mais pas en français) une boîte à outils en ligne destinée à l'auto-formation des acteurs de la promotion des investissements. Le premier élément de cette toolkit, le “e-module n°1: About FDI” (en anglais), couvre à la fois le processus d'internationalisation de l'entreprise et les enjeux liés aux IDE dans le territoire d'accueil.

 

 

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA