Airbus fait décoller l'industrie aéronautique tunisienne

12/09/2008
Source : ANIMA Investment Network
Pays de destination(s) : Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : Matériels aéronautiques, navals, ferroviaires

Airbus investira 100 millions d'euros pour créer près de Tunis un site de tôlerie et de traitement de surface pour les pièces de fuselage fabriquées dans les usines françaises de Méaulte et de Saint-Nazaire.

C’est officiel ! La Tunisie accueillera une usine Airbus

Airbus avait depuis quelques temps déjà manifesté publiquement son intention d’accélérer le redéploiement hors zone euro d’une partie de son appareil productif afin de gagner en compétitivité. Cette semaine, Louis Gallois, à la tête d’EADS, la maison mère d’Airbus, a livré quelques détails des projets offshore de l’avionneur européen prévus dans le plan d’économies Power 8+, précisant que la Tunisie en particulier devrait bientôt accueillir une usine Airbus.

D’autres développements sont envisagés pour coller au plus près des marchés dynamiques : Inde, Chine (une chaîne d'A320 y est déjà prévue), Russie, Mexique comme porte d'entrée du marché américain...

Pour ce qui est du projet tunisien, Airbus tient finalement la promesse faite début 2008 par Latécoère, un de ses sous-traitants toulousains, et confirmée par les déclarations des plus hauts dirigeants français, dont le président de la République Nicholas Sarkozy et Dominique Busserau, secrétaire d’Etat chargé des Transports, de développer la sous-traitance aéronautique dans ce pays, parlant même de 2000 créations d’emplois directs.

Lors d’une visite en avril 2008, la délégation française avait en effet affirmé publiquement que l’importante commande ferme passée par la compagnie aérienne Tunis Air auprès d’Airbus devait être l’occasion d’un décollage du pôle industriel aéronautique tunisien. ‘Ce sera de la sous-traitance d'Airbus classique, soit en direct par Airbus soit par l'intermédiaire de Latécoère ou d'autres filiales’, avait alors déclaré Dominique Bussereau.

Il semblerait que le projet ait donc été repris en main par Airbus, directement, même si Latécoère obtiendrait 10% du capital de la filiale tunisienne qui sera créée. L’avionneur prévoit de construire pour 100 millions d'euros près de Tunis une usine qui assemblera des pièces de fuselage fabriquées dans les usines françaises de Méaulte et de Saint-Nazaire.

La tôlerie et le traitement de surface, activités coûteuses en main d’œuvre, devraient susciter 1 500 embauches, encouragées par un dispositif efficace d’aides publiques (exonérations fiscales, gratuité des terrains et formation du personnel prise en charge par l'Etat). L’usine devrait être opérationnelle fin 2009.

En dépit des protestations des syndicats et de certains élus locaux, le gouvernement français semble persister dans son soutien à ce projet.
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA