Algérie : le projet de parc urbain 'Dounya' maintenu

23/01/2009
Source : algerie-dz
Pays de destination(s) : Algérie
Secteur(s) concerné(s) : BTP, immobilier, infrastructures

Le groupe Emirates International Investment Company (EIIC) a annoncé le 21 janvier son intention de maintenir et de renforcer sa présence en Algérie, notamment à travers le projet immobilier géant 'Dounya'.

Le groupe Emirates International Investment Company (EIIC) a annoncé son intention de maintenir et de renforcer sa présence en Algérie, notamment à travers le projet immobilier géant 'Dounya'. Le nouveau président exécutif d'EIIC pour l'Algérie, M. Camille Nassar, a ainsi démenti, lors d'une conférence de presse organisée à Alger le 21 janvier 2009, les rumeurs concernant une éventuelle annulation du projet.

Selon algerie-dz, "les retards liés au lancement du projet du parc Dounya sont dus à l’expropriation qui tarde à se régler. Le nouveau patron de EIIC Algérie, fraîchement désigné, a avancé hier une date qui devra marquer la fin de la procédure liée à l’expropriation. « Cette affaire devra être réglée vers la fin de ce mois de janvier et/ou début février », a-t-il prévu, précisant que le dossier est solutionné à hauteur de 80% déjà. « Le gouvernement algérien a promis de prendre en charge cette question et nous respectons ses délais », explique-t-il sur sa lancée. Il y eut déjà une décision importante qui devra boucler les séances d’expropriation : le prix du mètre carré a été porté à 14 000 DA contre 700 DA. Les derniers protestataires, et ceux qui avaient même décidé de saisir la justice, seront ainsi réglés à la faveur de cette décision."

Dounya, considéré comme le plus grand parc urbain au monde, devrait occuper une superficie de 670 ha aux Grands Vents, à Alger. Ses alentours seront dotés d'aménagement divers (hôpital, école internationale, hôtels, aires de loisirs et de services).

Par ailleurs, l'installation d'une usine de câbles à Bouira par EIIC semble avancer puisque l'entreprise a été en mesure d'acquérir les terrains nécessaires au démarrage du chantier (investissement situé autour de 70 millions de dollars). EIIC a enfin soumis, par le biais de sa filiale algérienne SAEI (Société algéro-émiratie d’investissement), un projet de complexe d’aluminium et de fer dans la région oranaise.
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA