Amman accueille la 5e conférence de l'Overseas Private Investment Corporation américaine

7/05/2008
Source : Romandie
Pays de destination(s) : Jordanie
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

L'agence gouvernementale américaine chargée de soutenir les investissement privés à l'étranger peut cofinancer certains projets d'investissements à hauteur de 25%.

Selon Romandie

"Investisseurs américains et entrepreneurs moyen-orientaux se sont retrouvés mardi près d'Amman pour la 5e conférence de l'agence gouvernementale américaine chargée des investissements privés à l'étranger, qui se tient jusqu'à mercredi en Jordanie. "Le fait que plus de deux pays du Moyen-Orient sur trois maintiendront un taux de croissance supérieur à 5% durant les prochaines années et le développement rapide des infrastructures sont des atouts pour l'investissement privé", a expliqué Robert Mosbacher, président de l'Overseas private investment corporation (Opic).

Accompagné du Premier ministre jordanien, Nader al-Dahabi, ils ont ouvert les rencontres en saluant les partenariats public-privé, "nécessaires pour stabiliser la région", selon le chef du gouvernement. Le programme de cette opération de séduction à destination des investisseurs américains alterne conférences portant sur "l'accès aux opportunités dans le Moyen-Orient" et rencontres plus ou moins formelles entre entrepreneurs locaux et bailleurs de fonds d'outre-atlantique.

"Nous sommes venus à cette conférence afin d'identifier les projets locaux auxquels nous allons allouer les 500 millions de dollars que nous souhaitons investir dans la région", a déclaré à l'AFP Neal Koni, qui doit signer mercredi des partenariats dans les domaines du tourisme, de l'énergie, de l'industrie et des logements à bas coûts.

Avec un budget plus modeste, M. Al-Harmoosh a déjà investi près de 6 millions de dollars dans les projets de reconstruction de l'Irak. Toutefois, son groupe, basé aux Etats-Unis, entend trouver de nouveaux partenaires car les projets soutenus par l'Opic sont constitués à 25% de fonds américains, le reste devant être financé par des partenariats avec des acteurs locaux. Salah Al-Tayeh, dirigeant de ME Power basé à Amman, espère profiter de cette plate-forme pour "rencontrer de nouveaux partenaires". Après quelques discussions, il mise sur "30 millions de dollars d'investissement".

L'Opic soutient déjà 55 projets dans la région, pour un montant total de 2 milliards de dollars. Pour la Jordanie, 140 millions de dollars ont déjà été mis à disposition d'investisseurs américains et la somme de 200 millions de dollars devrait prochainement être atteinte. Pour sa 5e édition, le forum de l'Opic réunit plus de 250 participants issus de 24 pays, comme McDonald's, Microsoft ou Deutsche Bank. Les responsables soulignent que les quatre éditions tenues dans d'autres régions du monde, avaient conduit à la mise en place de 25 à 50 projets par zone.(...)"

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA