ANALYSE - Etude sur le rôle des liaisons de voisinage pour la croissance du commerce dans la région EuroMed

14/04/2017
Source : FEMISE
Pays de destination(s) : Euromed
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

Cette étude du FEMISE aborde les aspects importants de l'immigration et du commerce entre les pays de la zone Euro-Méditerranéenne.


Elle se concentre sur le rôle des liaisons historiques et des questions de proximité entre les pays afin de favoriser les effets du commerce des migrants. Plus spécifiquement, ce travail observe l’effet des grandes relations historiques bilatérales sur l’impact commercial et la création de nouveaux échanges commerciaux.

Les pays de l’OCDE ont expérimenté une forte augmentation du flux des migrants de différentes régions du monde. L’année 2015 a enregistré 125 millions de personnes nées à l’étranger dans les pays de L’OCDE. Désormais l’afflux récent de migrants conduit à une politique de migration plus restrictive dans les pays de l’OCDE et une législation révisée. Cette étude montre dans quelle mesure la migration affecte le commerce.  Deux études de cas ont été établies : la France en tant que le pays de destination et l’Egypte en tant que pays d’origine.

Le FEMISE (Forum Euroméditerranéen des Instituts de Sciences Économiques) est un réseau euro-méditerranéen qui vise à renforcer le dialogue entre les parties prenantes et à mener des recherches sur les questions prioritaires euro-méditerranéennes.

 

Cas d’études : la France et l’Egypte

La France compte 7.5 million d’immigrants, soit approximativement 12% de la population, ce qui rend la France l’une des six premières destinations de l’OCDE en 2014. Le regroupement familial représente la principale motivation pour l’immigration en France. Les résultats montrent comment les principales régions d’origine des immigrés en France, à savoir les pays de la région MENA et de l’UE, ont un effet favorable supplémentaire au commerce (plus élevé dans le cas des pays de l’UE) et comment les immigrants qualifiés créent plus de connexions et d’échanges commerciaux avec leurs pays d’origine.

Les exportations et les importations à destination et en provenance des pays MENA3 (Algérie, Maroc et Tunisie), montrent en particulier une action d’environ 1% du total des exportations et des importations, bien que les exportations aient augmenté de façon significative en volumes le long de la période d’analyse.

 

Des chiffres similaires pour l’Egypte entre 2000 et 2013 montrent que les partenaires à l’exportation de l’Egypte se sont déplacées vers les pays arabes, par opposition à ceux de l’UE. Par rapport aux importations, en 2013 Emirats Arabes Unis et le Koweït jouent un rôle de premier plan en tant que fournisseurs remplaçant les pays occidentaux. Les flux commerciaux entre l’Egypte et les pays arabes comprennent des échanges bilatéraux de produits manufacturés et des importations de ressources naturelles (produits à base pétrolière). Les flux commerciaux avec l’UE, les Etats-Unis, le Canada et le reste des partenaires commerciaux montrent des échanges de produits manufacturés et des exportations de produits alimentaires et des préparatifs.

 

Pour plus d'informations : Télécharger l’étude

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA