INNOVATION - ANIMA capitalise sur le succès de l’initiative THE NEXT SOCIETY pour déployer de nouveaux programmes

1/04/2020


2 millions d’euros levés par les start-ups accompagnées par les programmes d’accélération d’ANIMA ; plus d’une dizaine de prix attribués par des jurys internationaux pour la seule année 2019 : des réalisations rendues possibles par l’action des membres et partenaires des initiatives d’ANIMA engagés pour l’innovation en Méditerranée ! 


Forts de ces succès, l’association intensifie en 2020 la mise en réseau des acteurs de l’innovation entre Europe et Méditerranée via son initiative THE NEXT SOCIETY soutenue par la Commission européenne. Le plan d’action 2020 comprend l’accompagnement à l’international d’une troisième promotion de start-ups méditerranéennes ; un nouveau programme destiné à la collaboration Recherche-Industrie pour l’innovation en Méditerranée, le « Tech Booster » ; un cycle régional d’ateliers de plaidoyer associant décideurs publics et secteur privé pour mettre en place les dispositifs institutionnels les plus performants en faveur de l’innovation ; et un programme de collaboration entre accélérateurs d’Europe, Méditerranée et Afrique lancé lors d’EMERGING Valley à Aix-en-Provence en décembre 2019.

 

THE NEXT SOCIETY est un mouvement initié par ANIMA et 30 partenaires dans 7 pays du sud de la Méditerranée (Algérie, Egypte, Jordanie, Liban, Maroc, Palestine et Tunisie) et 7 pays européens (Belgique Espagne, France, Grèce, Italie, Royaume-Uni, Slovénie) en 2017. Il vise à renforcer et mettre en réseau les écosystèmes d’innovation d’Europe et Méditerranée pour faire émerger les nouvelles générations d’innovateurs qui développent des solutions entrepreneuriales concrètes face aux enjeux de développement durable dans la région, et structurer le plaidoyer pour un cadre légal incitatif envers les entreprises innovantes.

 

Afin de mieux répondre aux besoins des bénéficiaires et prendre en compte les observations faites par le consortium après 2 années de mise en œuvre, ANIMA lance de nouvelles activités avec la volonté d’élargir le mouvement à de nouveaux acteurs et de nouveaux pays. 

 

Un mouvement qui fait émerger les nouveaux leaders de l’entreprenariat méditerranéen

Trois start-ups accompagnées par les programmes DiafrikInvest et THE NEXT SOCIETY pilotés par ANIMA ont été distinguées ces dernières semaines par deux jurys internationaux. Il s'agit de la marocaine Green Watech, lauréate du Prix Mare Nostrum de La Méditerranée du Futur, qui développe une solution low tech innovante d’assainissement liquide en milieu rural ; du sénégalais SEN Or'Dur, dont la solution globale de gestion des déchets a remporté le Prix MedInnovant Africa remis par l’Etablissement Public d’Aménagement Euroméditerranée lors d’EMERGING Valley, et de l'algérien Citylocker, également finaliste de Medinnovant Africa grâce à son offre de point relais intelligent et connecté à une application mobile. 
Ces entrepreneurs clôturent la liste des treize jeunes entreprises de croissance d’Afrique du Nord, du Sénégal et du Moyen-Orient accompagnées par les initiatives THE NEXT SOCIETY et DiafrikInvest, dont les innovations ont été distinguées en 2019 lors de compétitions internationales en France, en Allemagne ou aux Etats-Unis.

 

« Ces prix, qui reflètent la qualité des organisations partenaires mobilisées autour d’ANIMA pour identifier et accompagner les bons projets, viennent surtout valider la conviction portée par notre réseau que l'innovation des start-ups de Méditerranée et d’Afrique apporte des réponses efficaces aux enjeux de développement durable dans nos pays et au-delà. Pour preuve, en deux ans, nos programmes ont déjà permis aux entrepreneurs accompagnés de mobiliser 1,9M€ d'investissement. » se félicite Abdelkader Betari, Président du réseau ANIMA Investment Network.

 

 

Une fabrique des solutions pour un développement durable et inclusif en Méditerranée

« Un bon entrepreneur qui porte le bon projet, positionné sur le bon marché et dans le bon timing ; qui soit capable de trouver les ressources nécessaires, et d’exécuter son plan, ça fait beaucoup d’aléas », pointait Emmanuel Noutary, Délégué Général d’ANIMA, lors d’une session plénière d’EMERGING Valley, un événement visant à connecter acteurs du territoire d’Aix Marseille et de la scène Tech africaine et qui s’est tenu début décembre à Aix-en-Provence. « Il faut pouvoir déconnecter la recherche des leaders de l’émergence des projets, et connecter les entrepreneurs à fort potentiel avec les bons projets ». 

 

ANIMA a organisé à cette occasion un atelier de fabrique de solutions sur le thème : « Tirer parti de l'innovation organique pour accéder aux marchés africains », en partenariat avec thecamp. L’atelier a réuni les 15 premiers lauréats du Tech Booster, programme de l’initiative THE NEXT SOCIETY visant à rapprocher l’innovation « Made in Méditerranée » des grandes entreprises. Etaient mobilisées aux cotés de ces 15 start-ups technologiques du pourtour sud et est méditerranéens des entreprises partenaires du Club THE NEXT SOCIETY (Verdi Ingénierie), du Club EMUL de l’Etablissement Public d’Aménagement (EPA) Euroméditerranée (Engie, Cemex, Grand Port Maritime de Marseille) et de thecamp (Accenture, SNCF), ainsi que la Ville de Marseille, l’EPA Euroméditerranée, des experts et hubs d’innovation. 

 

Le format de l’atelier a permis de mobiliser l’expertise et le réseau des participants pour répondre aux problématiques formulées par chacun, tout en faisant émerger des sujets de collaboration entre start-ups, grandes entreprises et collectivités locales. Les thématiques identifiées allaient du traitement de boues industrielles à l’analyse de l’huile d’olive, en passant par des agents virtuels intelligents pour le langage des signes ou encore la culture de micro-organismes aquatiques. 

 

« On offre aux chercheurs un parcours très similaire à nos programmes d’accélération de start-ups » commente Zoé Luçon, coordinatrice à ANIMA du Tech Booster, programme d’accompagnement de chercheurs et entrepreneurs tech orienté vers la création d’entreprise et la valorisation vers l’industrie dans les 7 pays sud méditerranéens associés à THE NEXT SOCIETY. « Cela commence par un bootcamp de préparation et de sélection, puis un accompagnement individuel axé sur la commercialisation du projet, et enfin des rendez-vous avec des grands donneurs d’ordre ou des investisseurs ». Les prochains rendez-vous du Tech Booster sont prévus à Tunis le 29 janvier lors des Tech Days, puis à Rabat le 14 février lors du Startup Africa Summit, et à Ramallah la semaine suivante.

 

 

Des nouveaux services pour connecter les accélérateurs d’Europe – Méditerranée – Afrique

THE NEXT SOCIETY a également initié lors d’EMERGING Valley deux nouveaux services à destination des accélérateurs de start-ups et des pôles d’innovation, lors d’une matinée de rencontres entre organisations d’Europe, de Méditerranée et d’Afrique co-organisée par THE NEXT SOCIETY, la DG Recherche de la Commission européenne et le réseau Aix-Marseille French Tech.

Cette session qui rassemblait près d’une soixantaine d’accélérateurs représentant 17 pays, a permis d’organiser 180 rendez-vous individuels.

 

Mathias Fillon, coordinateur de THE NEXT SOCIETY, a présenté lors de cette session le dispositif de soft landing lancé en partenariat avec le Maghreb Start-Up Network initié par la Banque mondiale. Il s’agit de permettre aux entrepreneurs de la rive Sud de la Méditerranée d’expérimenter un autre marché par le biais d’une expatriation courte au sein d’un accélérateur d’un autre pays. Un programme d’échange entre managers d’accélérateurs permettra en outre de faciliter le partage d’expérience entre les pôles de la rive sud de la Méditerranée et renforcer ainsi leur collaboration à une échelle régionale.

 

 

Télécharger le communiqué de presse complet 

 

 

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA