Blocage de l'activité au Port de Marseille

20/03/2009
Source : Easybourse
Pays de destination(s) : Euromed
Secteur(s) concerné(s) : BTP, immobilier, infrastructures, Matériels aéronautiques, navals, ferroviaires

La grève débutée le mercredi 18 mars 2009 se poursuit, entraînant l'arrêt des activités du Port de Marseille, sur les bassins est (Marseille) mais aussi sur le terminal pétrolier de Fos Lavera.

La grève débutée le mercredi 18 mars 2009 se poursuit, entraînant l'arrêt des activités du Port de Marseille, sur les bassins est (Marseille) mais aussi sur le terminal pétrolier de Fos Lavera.

Après le mouvement de grève du mois de janvier contre le recours de leur entreprise à la sous-traitance, les salariés de l’Union Naval Marseille (UNM) s’opposent cette fois-ci à sa liquidation judiciaire décidée par le Tribunal de Commerce de Marseille le mardi 10 mars 2009. La Confédération Générale du Travail (CGT) avait alors annoncé faire appel de cette décision afin de rechercher une solution de reprise pour l'entreprise de réparation navale, filiale de la société espagnole Union Naval Barcelone.

Depuis, les tensions ne cessent de s’exacerber dans la cité phocéenne. Mardi 17 mars 2009, des salariés de l’UNM menacés de chômage ont saccagé le siège du port de Marseille. Dans un contexte de crise économique mondiale et de tensions sociales, le trafic du port de Marseille-Fos a baissé de 21% depuis le début de l'année 2009 par rapport à la même période en 2008, avec 12,7 millions de tonnes transportées. Une situation que les tensions sociales dont le port est actuellement le théâtre n'arrange pas.

Aujourd’hui, l’interruption des activités du port de Marseille n’est pas sans rappeler les perturbations à répétition liées à la réforme portuaire de juillet 2008. Les conséquences du blocage ne sont pas négligeables sur le tissu économique local. Lundi 16 mars, la raffinerie Saint-Louis Sucre à Marseille a annoncé que les grèves entravaient son approvisionnement et pourraient l'obliger à interrompre ses activités d’ici quelques jours. [Sources : Easybourse, Econostrum, AFP, Les Echos, 20minutes]
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA