Capital-investissement : le fond koweïtien GIH cherche à s'implanter durablement en Algérie

24/06/2008
Source : Algerie-dz
Pays de destination(s) : Algérie
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

L'Algérie fait figure d'exception au Maghreb avec un secteur bancaire et financier encore très largement sous développé et une demande intérieure de plus en plus forte.


Selon Algerie-dz

"L’Algérie fait partie des pays ciblés par le fonds de capital-risque du Koweït, plus connu sous le nom « Kuwait’s Global Investment House » pour la réalisation d’investissements dans le secteur financier. Le fonds, qui dispose de 1,15 milliard de dollars en fonds propres, compte mettre sur le marché, dans un premier temps, près de 500 millions de dollars dans la création d’institutions et d’établissements financiers en Afrique du Nord (Algérie, Maroc, Tunisie...etc) et au Moyen-Orient. L’Algérie est en bonne place pour figurer dans la short-list des pays visés par cette première phase d’un vaste programme d’investissements. Le pays est caractérisé par une demande très importante. La bancarisation est réduite : une agence pour 28.000 habitants alors que la norme mondiale recommandée est d’une moyenne d’une agence pour moins de 9.000 habitants.

L’Algérie recèle par ailleurs des ressources financières (on prévoit près de 200 milliards de réserves de change d’ici la fin de l’année 2008, assortie d’une dette stabilisée à moins de 4,5 milliards de dollars) qui la propulsent dans une position d’aisance financière qui en fait un terrain de prédilection pour les banques internationales. Les demandes d’agréments de banques et de compagnies d’assurances de renommée mondiale s’accumulent sur le bureau du gouverneur de la Banque d’Algérie. Le fonds de capital-risque du Koweït ne veut pas être en reste. Pour être à la hauteur de ses ambitions et de ses projets, ce fonds veut lever davantage de capitaux.(...)"

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA