Centrale thermo-solaire à Ain Bani Mathar

3/04/2008
Source : Aujourd'hui Le Maroc
Pays de destination(s) : Maroc
Secteur(s) concerné(s) : Energies conventionnelles

Le Roi a inauguré le démarrage du chantier du construction de la centrale qui devrait permettre à la région de l'Oriental de devenir contributrice nette grâce aux excédents produits.

Une centrale thermo-solaire à Ain Bani Mathar

par Ali Kharroubi, Aujourd'hui Le Maroc


[...]

Cette nouvelle centrale qui sera totalement opérationnelle en 2010 permettra à l’Office national de l'électricité de fournir au système interconnecté 8,5% de la production nationale en temps normal et de 10% aux moments de pointe.

Elle est d’une puissance de 472 MW, dont 20 MW à partir de la composante solaire. Sur le plan technique, elle est constituée de deux turbines à gaz, deux chaudières de récupération, un champ solaire et une turbine à vapeur. Les deux turbines à gaz fonctionnent à gaz naturel et produisent 300 mégawatt. Le gaz d’échappement est récupéré dans deux chaudières qui contribueront à la production d’une vapeur classique génératrice de 150 mégawatt. De leurs côtés, les miroirs chauffés par liquide dans un circuit fermé produiront 20 Mégawatt. La totalité de cette énergie est évacuée vers les postes d’Oujda et de Bourdim via un transformateur élévateur et un poste 225 kV.

La centrale permettra une économie de 12.000 tonnes de fioul par an et une réduction des émissions de CO2 de 33.500 tonnes par an.

Le montant global du financement est de l’ordre de 4,6 MMDH, dont 4,2 MMDH pour la construction de la centrale. Il est constitué d’un don de 43,2 millions de dollars comme participation du Fonds mondial pour l’environnement (il concernera la réalisation de la composante solaire du projet) ; d’un prêt de 287 millions d’euros de la Banque africaine de développement et d’un prêt de 43 millions d’euros de L’ICO- Espagne du fonds de développement. Alors que la contribution de l’ONE est de 12% du montant global (en dehors du don du FME). De son côté, l’évacuation de la production en trois lignes de 225 kV sur une distance de 170 km nécessitera un montant de 176 millions DH. Ces lignes seront opérationnelles à partir de janvier 2009.

[...]

A signaler que cette centrale sera réalisée dans le cadre d’un projet clé en main par le constructeur espagnol Abengoa, avec la collaboration d'Alstom (France) pour l’îlot de puissance et la Shott (Allemagne) pour la partie solaire.
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA