Cisco étend ses activités en Algérie

11/06/2008
Source : El Watan
Pays de destination(s) : Algérie
Secteur(s) concerné(s) : Equipements électriques & électroniques, Télécommunications & internet

Installé depuis 2006, le groupe californien va recruter de nouveaux effectifs en 2008, principalement des cadres algériens qualifiés. Par ailleurs de nouveaux programmes de formation vont être lancés.


Selon El Watan

Cisco, leader mondial des réseaux, a dévoilé hier ses plans d’expansion pour les opérations en Algérie à l’occasion de la tenue à Alger de la manifestation Cisco Expo 2008. Lahouari Belbari, directeur général de Cisco Algérie, a déclaré : « Il y a plein d’opportunités à prendre sur un marché très prometteur. Il y a aussi des partenaires avec beaucoup de qualité qui déploient nos solutions. Nous sommes présent sur tout le territoire national et nous voulons non seulement finir les projets mais faire en sorte qu’ils deviennent des réussites. » Et pour convaincre son auditoire, il donne des indicateurs palpables de l’intérêt de la firme américaine pour l’Algérie : « Cisco Algérie s’agrandit en surface et nous allons doubler notre effectif pour atteindre 40 professionnels d’ici la fin 2008. » Il rappelle que dans un effort pour jouer un rôle actif dans le développement d’une main-d’œuvre algérienne qualifiée, Cisco collabore étroitement avec les organisations publiques et privées du pays afin de mettre en œuvre des programmes d’éducation visant à réduire le déficit des compétences en TIC en Algérie à travers l’académie de réseau Cisco. Il n’a pas été avare en chiffres : 2878 étudiants (techniciens supérieurs et ingénieurs) suivent ce process à travers les 40 académies de réseaux en Algérie dont 28% de femmes. Le nombre total d’étudiants qui a bénéficié de cette formation depuis février 2001 est estimé à 4447 étudiants. 90 instructeurs ont été formés pour donner des cours dont 30 femmes. C’est dire que cette société qui a révolutionné la façon dont les gens communiquent et collaborent croit au marché algérien des TIC et investit dans la compétence et la ressource humaine. Sur le moyen terme, il est prévu d’introduire des cours sur la sécurité des systèmes d’information et le wireless (réseau sans fil).

« On n’est pas les moins cher, mais ce qu’on a en plus sur la concurrence, c’est notre investissement et le développement de l’écosystème de partenaires », reconnaît Belbari. Cette relation permanente et fructueuse avec cette grande compagnie mondiale favorise le partage des connaissances et le transfert du savoir-faire, plus particulièrement au moment où l’Algérie rentre dans la bataille de la réduction de la fracture numérique qui exige l’excellence dans la maîtrise des technologies et l’efficacité dans la mise en place et le déploiement des solutions retenues. La firme est intéressée par les projets visant à donner une place au e-gov et aux accès à haut et très haut débit. Cisco mesure les grandes opportunités offertes : sur une population de 30 millions, l’Algérie a une pénétration de l’internet d’à peine 10%. « L’Algérie est une zone de croissance et nous y voyons une grande opportunité d’apporter des solutions de technologie avancée et des services à des segments du marché tels que l’industrie des télécommunications, le pétrole et le gaz et le secteur public en utilisant nos relations de partenariat stratégique et notre expertise technique.(...)

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA