Commerce extérieur : la Tunisie est classée au 49 ème rang par le Forum Economique de Davos

10/07/2008
Source : African Manager
Pays de destination(s) : Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

La Tunisie se distingue en décrochant la 23ème place pour le climat d'affaires et la 34ème en matière de procédures douanières. L'étude comparative porte sur 118 pays.


Par African Manager

"Le Forum économique de Davos vient de publier un nouveau rapport intitulé : « Global Enabling Trade Report 2008 » qui donne notamment le classement de 118 pays en matière de facteurs, politiques et services facilitant la libre circulation des biens au-delà des frontières. L’accès au marché, les procédures administratives, le transport, les infrastructures de télécommunication et l’environnement des affaires sont les principaux indicateurs de référence retenus par le rapport. La Tunisie classée 49ème sur 118 pays par le nouveau rapport du Forum Economique de Davos ; mais les barrières tarifaires, la qualité du transport et l’utilisation des TIC, restent les talons d’Achille du commerce international tunisien. Points forts : Sécurité physique, environnement réglementaire, qualité des infrastructures routière et ferroviaire, efficacité de l’administration douanière... Points faibles : Barrières tarifaires, infrastructure TIC et disponibilité, durée d’import...

Même classée 49ème la Tunisie devance encore une fois les pays du Maghreb et d’Afrique. Notons que le Maroc, l’Egypte et l’Algérie ont été respectivement classés (74ème), (87ème) et (108ème). Quatre indicateurs de base répartis en dix déterminants ont été retenus pour mesurer entre autres, le degré d’ouverture d’un pays et les facilités des échanges commerciaux développées dans une économie. Quatre indicateurs et quatre sous-classements : Sur 118 pays, la Tunisie a été classée 88ème en termes d’accès au marché, 34ème en termes de l’administration douanière, 53ème en matière d’infrastructures de transport et de communication, et 23ème en matière d’environnement des affaires. En se référant à ces indicateurs, il ressort que la Tunisie détient un avantage comparatif certain, notamment en matière de sécurité physique et d’environnement réglementaire qui constituent les déterminants de base de l’indice « environnement des affaires ». La Tunisie a été classée 16ème en qualité de sécurité physique et 53ème en matière d’environnement règlementaire. Un retard est toutefois observé en termes de facilité d’engagement de main-d’œuvre étrangère (68ème) et de l’ouverture aux accords bilatéraux sur les services aériens (53ème).

Pour ce qui est du pilier « efficacité de l’administration douanière », les points forts résident dans le poids des procédures douanières (29ème) et dans le coût de l’import (29ème). La durée d’importation et l’indice de corruption constituent les points faibles du deuxième pilier de l’analyse en occupant respectivement le 58ème et le 49ème rang. Le troisième pilier de l’étude couvre l’infrastructure de communication et du transport. La disponibilité et la qualité de l’infrastructure du transport, la disponibilité et laqualité des services du transport. La disponibilité et l’utilisation des TIC sont les indicateurs de base du pilier en question. S’agissant du premier indicateur, on note des avantages compétitifs en matière de qualité de l’infrastructure ferroviaire (21ème), de qualité de l’infrastructure portuaire (32ème) et de qualité des routes (39ème). Par ailleurs, des faiblesses persistent notamment en matières d’horaires de chargements dans la destination arrivante, d’abonnés Internet large bande, de compétences en logistique industrielle et de lignes téléphoniques. Les anomalies de la logistique et la sous-exploitation des technologies de l’information et de la télécommunication sont classées parmi les principaux freins au développement du commerce international en Tunisie. (...)"

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA