DIASPORA – Les institutions encouragent la mobilisation des talents expatriés

2/03/2017
Pays de destination(s) : Autres pays, Maroc, Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : Agro-alimentaire, Eau, environnement et services urbains, Education, culture, média, Energies renouvelables, Services de santé

Diplomates, personnalités politiques, représentants d’institutions publiques, médias, société civile… Plus de 70 participants sont venus assister au lancement du projet DiafrikInvest, le 15 février dernier, à la Villa Méditerranée, à Marseille.


DiafrikInvest a pour ambition d’accélérer et d’accompagner la mobilisation des talents expatriés pour le développement économique du Maroc, du Sénégal et de la Tunisie. Les enjeux liés aux talents biculturels ont donc nourri des échanges très riches entre les intervenants. Tous ont souligné l’importance stratégique de renforcer le lien entre migration et développement. De percevoir les talents expatriés comme un levier de développement économique et de valoriser leur rôle. « La diaspora est un acteur économique important pour le développement du pays, a souligné le Consul général de Tunisie à Marseille, M. Naceur Essid. La participation du consulat de Tunisie à DiafrikInvest est dans la ligne droite de notre stratégie. Nous privilégions les projets concrets en Tunisie où la société civile participe à l’effort de développement de même que les initiatives de citoyens tunisiens qui résident à l’étranger. »

 

Mettre les différents acteurs en réseau

 

« Je vois vraiment en DiafrikInvest une belle opportunité d’accompagner nos compatriotes pour mener à bien leurs projets, a déclaré le Consul général du Sénégal à Marseille, Mme Yandé Ndiaye. Un des enjeux du mandat de notre président de la République M. Macky Sall est de miser sur la valeur ajoutée que pourrait apporter la diaspora sénégalaise. Il a d’ailleurs fait de la diaspora sénégalaise la 15ème région du Sénégal pour faire participer pleinement les Sénégalais de la diaspora à l’essor économique du pays à travers son plan Sénégal Emergent. Nous sommes ouverts à toutes institutions et tous dispositifs qui pourraient aider et accompagner ces porteurs de projet. L’Etat a également mis en place des dispositifs de financement de la diaspora. »

 

Mme Sandra Torrès, Conseillère régionale et Vice-Présidente de la Commission « Euro Méditerranée » a souligné que la région PACA souhaitait développer de véritables ponts entre les pays. « Les diasporas boostent et multiplient les projets de coopération. Il y a un enjeu culturel et sociétal de ces talents biculturels, il faut les accompagner ». 

 

Le Consul général du Maroc à Marseille, M. Younes Dirhoussi a lui insisté sur l’importance du capital humain. « Quand on parle d’investissement, on ne parle pas uniquement en termes de capitaux, la matière grise est un investissement, le plus grand investissement est dans l’Homme ». Les Marocains résidents à l’étranger représentent à peu près 10% de la population marocaine, c’est environ 4 millions de personnes, essentiellement en Europe. En France, ils sont 1,5 million. « 38 000 étudiants marocains viennent faire leurs études en France, dont plusieurs milliers de doctorants. Le pays a besoin des compétences des Marocains résidents à l’étranger et de leur savoir-faire pour accompagner le processus de développement du pays ».

 

DiafrikInvest, c’est parti !

 

A l’issue de la conférence publique, ANIMA Investment Network, l’Agence pour la Coopération Internationale et le développement local en Méditerranée (ACIM), Start-up Maroc, la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT), le Centre des jeunes dirigeants du Sénégal (CJD Sénégal) et AM BE KOUN (association de solidarité et de développement au Sénégal) ont signé la convention de partenariat qui les liera pendant les trois prochaines années de mise en œuvre de DiafrikInvest.

 

Les premières activités vont débuter dès le mois d’avril avec l’organisation d’une série de réunions d’information en Europe et au Maghreb, afin d’identifier et de sélectionner les entrepreneurs bénéficiaires du parcours d’accompagnement. En parallèle, un diagnostic portant sur les politiques d’attractivité et les services d’accompagnement des entrepreneurs et investisseurs de la diaspora sera réalisé dans les trois pays ciblés.

 

Retrouvez toutes les informations sur le projet DiafrikInvest ici 

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA