Diasporas : passerelles pour l’investissement, l’entrepreneuriat et l’innovation en Méditerranée

Pays de destination(s) : Algérie, Autres pays, Chypre, Egypte, Euromed, Europe, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Malte, Maroc, Palestine, Syrie, Tunisie, Turquie
Secteur(s) concerné(s) : Agro-alimentaire, Ameublement & équipement du foyer, Autre ou non spécifié, Banque, assurance, autre services financiers, Biotechnologies, BTP, immobilier, infrastructures, Chimie, plasturgie, engrais, Composants électroniques, Constructeurs automobiles & équipementiers, Distribution, Eau, environnement et services urbains, Education, culture, média, Electronique grand public, Energies conventionnelles, Energies renouvelables, Equipements électriques & électroniques, Ingénierie & services aux entreprises, Logiciels & prestations informatiques, Machines & équipements mécaniques, Matériels aéronautiques, navals, ferroviaires, Médicaments, Métallurgie et recyclage, Services de santé, Télécommunications & internet, Textile, habillement, luxe, Tourisme, restauration, Transport, logistique, Verre, ciment, minéraux, bois, papier

Cibler et mobiliser les diasporas qualifiées pour accélérer le développement économique dans le contexte de la mondialisation, tel est le nouvel enjeu économique des pays MED. Pour la quasi-totalité des pays composant la région MED, il s’agit d’une option « gagnant-gagnant » pouvant permettre à la fois d’accroître les sources de revenus externes, de tirer profit d’un capital humain doté d’une double culture et de multiples talents, et enfin d’attirer davantage de projets d’investissements - au départ modestes mais à forte valeur ajoutée et créateurs d’emplois (TIC, agroalimentaire, énergies renouvelables, etc.). Reposant en partie sur l’analyse des contributions effectuées par plusieurs centaines de réseaux de diaspora MED en faveur du développement de leur pays d’origine (un annuaire comprenant 470 réseaux de talents de la diaspora MED a été compilé), cette étude se propose de répondre aux questions suivantes :

  • Pour les pays d’origine MED, en quoi la circulation des compétences de la diaspora peut être un phénomène positif pouvant apporter de vrais gains de compétitivité ainsi qu’un renforcement des capacités innovantes ?
  • Sur le terrain, comment les réseaux de talents peuvent répondre concrètement aux besoins domestiques en matière d’investissement productif et de partenariat ? Comment, au travers du financement, du mentorat et de l’accompagnement à l’international, les talents de la diaspora peuvent favoriser l’émergence des champions MED de demain ?

 

Sur le modèle des réussites indiennes ou chinoises, qui ont largement utilisé les diasporas qualifiées pour réaliser leurs avancées technologiques, les pays MED ont intérêt à amorcer avec les réseaux de talents des coopérations nouvelles, pragmatiques et orientées vers la création de valeur ajoutée. Pour dépasser le stade des déclarations d’intention, ANIMA et Invest in Med proposent dans ce rapport un plan d’action pour accélérer la mobilisation des talents de la diaspora MED.


Synthèse opérationnelle Résumé
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA