Forum international sur la migration et le développement socio-économique des régions d'origine

15/04/2008
Source : Le Matin
Pays de destination(s) : Euromed, Maroc
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

Face aux flux importants de personnes et d'épargne observés entre le Maroc et l'Espagne, la Fondation Hassan II et l'IEMed se sont alliés pour organiser cette rencontre les 14 et 15 avril à Barcelone.

"Les MRE au service économique de leurs régions"

Par Le Matin, Imane Berradi

"Un forum international sur la migration et le développement socio-économique des régions d'origine se tient les 14 et 15 avril à Barcelone, en prenant cas de la région de l'Oriental marocain.

L'Espagne et le Maroc ont décidé ainsi de faire un pas de plus sur cette voie : organiser une rencontre entre un pays d'accueil, l'Espagne, et un pays d'origine, le Maroc, et entre une région du Nord, la Catalogne, et une région du Sud, l'Oriental marocain. Une initiative de la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l'étranger et l'Institut européen de la Méditerranée (IEmed), avec la collaboration de l'Agence de développement économique et social des provinces et préfectures de l'Oriental marocain, et la Fondation socioculturelle Ibn Battouta (Barcelone), le forum analyse les opportunités existantes et qui restent à exploiter pour faciliter de plus les opérations d'investissement des Marocains résidant en Catalogne et originaires de l'Oriental, dans leurs régions d'origine. Un objectif qui trouve son importance du fait que la migration est un facteur de prospérité et de progrès pour tous. […]

Pour les pays d'origine, la migration permet de soulager le marché de l'emploi et d'améliorer le niveau de vie des familles ; elle constitue une source de devises et de savoir-faire ainsi qu'un levier de développement économique et social. Au Maroc, l'émigration concerne plus de 10% de la population légale qui se concentre au niveau des pays de l'Europe. […] La migration des Marocains a drainé 47 milliards de Dirhams (4.2 milliards d'euros) en 2006 et près de 5 milliards d'euros en 2007, soit environ 9% du PIB. Une partie de ces transferts est consommée par les familles des migrants. Le reste est investi ou placé en banque. […]

Les efforts ainsi consentis se trouvent souvent contrariés par deux types de facteurs : ceux liés aux conditions de transfert et d'autres ayant trait aux conditions d'investissement. Les journées du Forum ont pour objectif la facilitation des voies du transfert et des conditions de l'investissement."
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA