France/Tunisie : la coopération économique au beau fixe

18/03/2008
Source : Mission Economique de Tunis
Pays de destination(s) : Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

D'après la mission économique française de Tunis, les flux commerciaux entre les deux pays sont montés jusque 7 milliards en 2007, faisant de la Tunisie le 20ème partenaire mondial de l'Hexagone.


Une présence très visible des entreprises françaises en Tunisie

Par la lettre de la Mission Economique de Tunis (Mars 2008)

Les données de l’année 2007, qui viennent d’être rendues publiques tant pour les échanges commerciaux que pour les investissements directs, confirment l’intensité du partenariat économique franco-tunisien.
En matière de commerce, plus que l’apparition d’un excédent important en faveur de la Tunisie, dont les facteurs explicatifs vous sont exposés en page 6 de ce numéro, il convient d’abord de retenir le niveau historiquement élevé des échanges, 7 milliards d’euros, qui font de la Tunisie notre vingtième partenaire mondial en 2007. Supérieurs à ceux enregistrés avec des pays plus peuplés de la région comme l’Algérie et le Maroc, ils reflètent avant tout le haut niveau d’intégration atteint par les entreprises françaises et tunisiennes dans des secteurs industriels clés : le textile–habillement et, de plus en plus, les industries mécanique, électrique et électronique.
Cette complémentarité se traduit par le développement des implantations des entreprises françaises en Tunisie. Selon les statistiques fournies par l’Agence de promotion de l’investissement extérieur (APIE), 174 projets français ont été enregistrés en 2007, correspondant à 91 créations et 83 extensions sur des sites existants. Ils se sont traduits par la création de près de 5.000 emplois directs.
Plus des trois quart des projets concernent l’industrie, suivie de l’énergie (17 %), les services (4 %), le tourisme (2 %) et l’agriculture (1,5 %).
Compte tenu du rythme régulier de développement de la présence française dans les industries manufacturières au cours des dernières années, l’APIE recensait à fin 2007 1.180 implantations de nos entreprises, correspondant à 106.000 emplois.
L’Italie figure en seconde place de ce classement avec 653 implantations et environ 53.000 emplois, suivie de l’Allemagne (256 implantations – 34.500 emplois). Pour ces deux partenaires, l’industrie est également largement dominante dans les projets.
S’agissant de la France, les perspectives pour 2008 apparaissent favorables, avec une consolidation de la présence dans les industries traditionnelles (textile, mécanique) et le développement attendu de projets français dans l’aéronautique et les services informatiques. Par ailleurs les privatisations opérées dans le secteur financier se sont déjà traduites en début d’année par la prise de contrôle de la Banque Tuniso Koweitienne (BTK) par le Groupe Caisse d’Epargne, qui vient renforcer une présence française déjà consistante dans ce domaine.
La place centrale occupée par notre pays dans les investissements directs en Tunisie n’a d’ailleurs pas manqué d’être rappelée par le Président du patronat tunisien, M. Hédi Djilani, à l’occasion de la récente visite à Tunis de Mme Laurence Parisot, Présidente du MEDEF. Les deux Présidents ont en outre convenu que les investissements devraient continuer de monter en gamme sur le plan technologique, pour permettre aux entreprises des deux pays d’affronter ensemble le défi de la compétitivité face au reste du monde et notamment à l’Asie émergente.

Bertrand FURNO
bertrand.furno@missioneco.org

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA