Intégration régionale : le Liban rejoint le réseau électrique arabe

8/06/2009
Source : L'Hebdo Magazine (Liban)
Pays de destination(s) : Liban
Secteur(s) concerné(s) : Energies conventionnelles

Le ministre libanais de l’Energie et de l’Eau, M. Alain Tabourian, a célébré vendredi 29 mai 2009 l'intégration du réseau électrique libanais à celui de huit pays arabes.


Le ministre libanais de l’Energie et de l’Eau, M. Alain Tabourian, a célébré vendredi 29 mai 2009 l'intégration du réseau électrique libanais à celui de huit pays arabes.

Le Liban, soucieux de diversifier ses approvisionnements, avait signé en 2008 un accord avec l’Egypte sur la fourniture d’électricité via la Jordanie et la Syrie. Cet accord entrait dans le cadre du projet d’interconnexion des réseaux électriques conclu entre quatre autres pays, la Libye, l’Irak, la Palestine et la Turquie.

Ce projet devrait résoudre en partie le problème de pénurie d'électricité au Liban. Depuis plusieurs années, le pays du Cèdre est touché par de fréquentes et nombreuses coupures de courant. "Il ne s’agit (…) que d’une solution momentanée à notre crise énergétique. Notre devoir est de faire en sorte que le pays puisse produire suffisamment de courant pour répondre à ses besoins", a affirmé le ministre libanais lors de la cérémonie organisée à la centrale de Ksara, en présence de ses homologues égyptien, syrien et jordanien.

Le Liban génère actuellement 1.500 mégawatts alors que ses besoins s’élèvent à 2.300 mégawatts.

Au-delà de la question de la fiabilité du réseau, ce sont les coûts qui posent problèmes à de nombreuses industries. Le président de la Lebanese Industrialists Association, Fadi Abboud, qui participait aussi à la cérémonie, l'a rappelé en précisant que 'le coût de l'énergie au Liban est bien supérieur à celui observé dans d'autres économies arabes'.

[Source : L'Hebdo Magazine]

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA