ENERGIE - Gazprom toujours intéressé par l'exploitation offshore du gaz israélien

28/04/2016
Source : Globes
Pays de destination(s) : Israël
Secteur(s) concerné(s) : Energies conventionnelles

Des médias russes rapportent que Moscou souhaite intégrer le secteur du gaz israélien. Le géant Gazprom pourrait renouveler ses tentatives de partenariat, en particulier dans l'exploitation du champ Leviathan.


Gazprom n'en serait pas à son coup d'essai. En 2013, le géant russe avait signé un protocole d'entente pour la livraison de quelques 4,1Mds m3 de GPL de Tamar, jamais approuvé par les autorités israéliennes. Gazprom a également négocié l'acquisition de 30% de Leviathan. Cependant, l'américain Noble souhaitant un partenaire occidental, c'est l'israélien Delek qui avait été retenu, malgré une offre inférieure.

 

Les négotiations pourraient reprendre, d'une part, par l'enthousiasme israélien devant l'offre de Gazprom, d'autre part par l'annulation en justice de la garantie de l'Etat israélien sur le partenariat Noble-Delek fin mars 2016, susceptible de gêner le développement du projet.

Le secteur israélien des hydrocarbures, mis à mal par la chute des prix, ainsi que les capacités financières de Gazprom et son alléchant marché de consommateurs viennent renforcer sa position. Cependant, des inquiétudes s'expriment quant à la volonté de Gazprom d'exploiter et de distribuer un gaz concurrent du sien en Europe et en Turquie.

 

La Russie cherche par ailleurs à étendre son influence au Moyen-Orient, ses alliances avec la Turquie et la Syrie étant fragilisées. Pour rappel, les immigrants russes représentent la plus importante communauté d'Israël.

 

Pour plus d'information lire l'article de Globes (en anglais)

Synthèse ANIMA

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA