Journée mondiale du tourisme : le Maroc fait le point sur ses stratégies

29/09/2008
Source : Le Matin (Maroc)
Pays de destination(s) : Maroc
Secteur(s) concerné(s) : Tourisme, restauration

Plusieurs programmes d'actions ont été définis pour le tourisme national comme international, le tourisme balnéaire comme rural, visant à dynamiser des destinations traditionnelles et à en créer de nouvelles.

Le Maroc a célébré ce samedi 27 septembre 2008 la journée mondiale du tourisme, occasion de faire le bilan des stratégies de développement du secteur dans ce pays.

Le royaume, doté d’impressionnants atouts naturels et culturels, a vu le tourisme devenir l’un de ses secteurs d’activité les plus stratégiques. Il contribue à hauteur de 8% à son PIB.

Et la tendance se poursuit. En 2007, un total de 7,45 millions de touristes sont venus découvrir le Maroc, soit une hausse de 13% par rapport à l'année précédente. Ils ont généré environ 59 milliards de dirhams de recettes.

Ces chiffres encourageants ne sont pas seulement liés aux paysages marocains ou à l’histoire et la culture du pays. Ils sont également le résultat d’une politique active en la matière. Les autorités ont en effet défini une vision globale pour le tourisme au Maroc, appelée « Vision 2010 » et déclinée en plusieurs plans d'action complémentaires.

Le plan « Azur extension » par exemple, a désigné de nouvelles zones pour qu’elles fassent l’objet d'appels d'offre, afin d’en octroyer la concession à des aménageurs développeurs. En 2008 et 2012 doivent d’ailleurs ouvrir deux nouvelles stations Azur : "Carla Iris" et "Dakhla".

Le programme de développement régional touristique (PDRT) ou Plan Mada'In, vise quant à lui à repositionner des destinations touristiques existantes, comme Fès, Casablanca, Agadir, Tanger, Tétouan, Meknes, Rabat, Ouarzazate-Zagora.

Le Plan Biladi, dédié au développement du tourisme national, prévoit un programme d'aménagement et l'ouverture des premières stations pour Tanger-Tétouan, Rabat-Salé-El Gharb, Grand Casablanca, l'Oriental et Marrakech.

Le plan "Niche et Rural" enfin, toujours dans le cadre de la vision 2010, vise le respect de l'environnement et des coutumes des populations locales. Des produits ont été identifiés pour favoriser une telle démarche. Il est question de promouvoir les sports nautiques, la chasse et la pêche touristiques, le parachutisme sportif ou le train touristique, avec la perspective de lancer d’autres produits et de créer des labels de qualité par produit.

Ce plan s’inscrit dans la dynamique que connaît le tourisme dans plusieurs régions du globe. Un tourisme dit de proximité est en train de se construire. Son objectif est de favoriser la rencontre avec les populations et leurs cultures locales, afin de permettre aux touristes d’enrichir leur vision du pays qu’ils visitent.

Selon LeMatin, "la stratégie de développement du tourisme rural repose sur le concept de "Pays d'Accueil Touristique" (PAT) avec une "Vitrine du Pays" au chef lieu de la région concernée, comprenant des composantes en rapport avec l'accueil et l'information, l'hébergement, l'animation, les circuits touristiques, l'environnement ou encore les produits de terroir."

Une série de "Pays d'accueil touristique" a été sélectionnée au sein du Royaume. Azilal, Chefchaouen, Ifrane et Imouzzar-Ida Outanane en font partie. Toujours selon le journal marocain Le Matin, "trois conventions de partenariat ont été signées en avril dernier portant sur les PAT "Désert et Oasis" d'Errachidia, Ouarzazate et Zagora pour la réalisation de plusieurs projets de restructuration et de développement de l'activité touristique avec une enveloppe budgétaire de plus de 120 millions de dirhams sur une durée de quatre ans."
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA