La BAD soutient la Tunisie dans sa politique de gestion de l'eau

12/12/2008
Source : Romandie News (Suisse)
Pays de destination(s) : Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : BTP, immobilier, infrastructures

La Banque africaine de développement (BAD) vient d’accorder à la Tunisie un prêt de 23 millions d’euros pour l’aider à optimiser la gestion de son potentiel hydrique.

La Banque africaine de développement (BAD) vient d’accorder à la Tunisie un prêt de 23 millions d’euros pour l’aider à optimiser la gestion de son potentiel hydrique. La BAD rejoint ainsi d'autres bailleurs internationaux comme la Banque mondiale et l'Agence française de développement (AFD).

Consciente de l'intérêt stratégique que revêt la question de l'eau, notamment dans la région MENA, la Banque mondiale avait publié le 11 mars 2007 un rapport intitulé "Obtenir le meilleur parti des ressources rares : une meilleure gouvernance pour une meilleure gestion de l’eau au Moyen-Orient et en Afrique du Nord". Ce document préconisait notamment une meilleure utilisation de l’eau dans l’agriculture, et exhortait les pays de la région à investir dans d’importants projets d’infrastructures, essentiellement dans la construction de barrages.

La Tunisie avait lancé en 2007 son programme de préservation de l’eau. Selon Romandie News, "d'un coût total estimé à 122 millions d'euros, ce programme, s'étalant sur cinq ans (2007-2012), est cofinancé par l'Agence française de développement (AFD) et la Banque mondiale". Il vise à "promouvoir une gestion efficiente et intégrée des eaux mobilisables par barrages, lacs collinaires, forages et puits de surface" et assurer une meilleure "gestion des eaux non conventionnelles, usées et saumâtres, pour aider la Tunisie à relever le défi de la raréfaction des ressources en eau de qualité".
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA