La France soutient officiellement la candidature de Tunis comme siège de l'UPM... adieu Marseille!

28/10/2008
Source : TV5
Pays de destination(s) : Euromed, Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

Le secrétaire d'Etat français à la Coopération et à la Francophonie, Alain Joyandet, considère que la Tunisie a plusieurs "atouts" pour accueillir le siège du secrétariat de l'Union pour la Méditerranée (UPM).

Selon une dépêche de l'AFP (8/10/2008), le secrétaire d'Etat français à la Coopération et à la Francophonie, Alain Joyandet, considère que la Tunisie a plusieurs "atouts" pour accueillir le siège du secrétariat de l'Union pour la Méditerranée (UPM).

Le pays qui abritera le siège permanent du secrétariat de l'UPM sera choisi "par consensus" à la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Union prévue le 3 novembre à Marseille. Outre Tunis, Barcelone et Marseille, Bruxelles, La Valette et Rabat étaient sur les rangs pour abriter le secrétariat de l'UPM, alors que la France, co-présidente de l'Union avec l'Egypte, avait fait connaître sa préférence pour un pays de la rive sud de la Méditerranée. Mais le Maroc a retiré sa candidature et le non-soutien de la France à Marseille laisse un boulevrad à Tunis... ou à Barcelone.

Selon l'AFP, M. Joyandet a salué le "rôle majeur" de la Tunisie dans le cadre de la création de l'UPM, affirmant que ce pays avait été pour la France "un partenaire privilégié" pour le lancement d'un grand projet entre le sud et le nord de la Méditerranée.

L'UPM, officiellement lancée le 13 juillet à Paris, regroupe les 27 pays de l'Union européenne et les pays suivants: Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Mauritanie, Syrie, Tunisie, Turquie, Autorité palestinienne, Albanie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro et Monaco.
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA