La Jordanie se tourne vers le nucléaire et l'entreprise Areva pour mieux répondre à ses besoins énergétiques

9/09/2008
Source : Xinhua
Pays de destination(s) : Jordanie
Secteur(s) concerné(s) : Energies conventionnelles

Un protocole d'accord sur l'exploitation d'uranium a été signé entre la Jordanie et l'entreprise française Areva.

Selon Xinhua
"La Jordanie a signé mercredi un protocole d'accord avec la compagnie française Areva sur l'exploitation d'uranium, a rapporté jeudi le quotidien local The Jordan Times.  Khalid Touqan, directeur de la Commission jordanienne de l'énergie atomique, a indiqué que le protocole d'accord, signé lors de la visite en France du roi Abdullah II de Jordanie, était une "déclaration de principe" qui établit les orientations pour un accord global sur l'exploitation minière dans le centre de la Jordanie. Il a espéré que l'accord formel sur l'exploitation d'uranium serait finalisé en septembre prochain, en soulignant que l'accord avec la France ne se limiterait pas à l'exploitation minière, mais concernerait tous les aspects de coopération dans le domaine de l'énergie nucléaire pacifique. [...]"

Après l'étude de faisabilité, les travaux commenceront par la construction d'une mine et d'une usine spéciale, la production réelle devant démarrer en 2012.

Deux autres protocoles d'accord ont aussi été signés entre la Jordanie et la France, portant sur l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire, dans le but de renforcer et de clarifier cette coopération.

Car la Jordanie ne dispose pas de ressources énergétiques suffisantes. En effet, selon les statistiques officielles, 95 % de l'énergie qu'elle consomme est importée.

En janvier 2007, le roi Abdullah a logiquement annoncé un programme d'énergie nucléaire civil, en vertu duquel une centrale nucléaire serait construite avant 2015, avec l'objectif affiché de faire de l'électricité nucléaire une composante importante de son potentiel énergétique.
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA