La 'Marina de Casablanca' sera inaugurée en 2012 par la Compagnie Générale Immobilière

18/07/2008
Source : Aujourd'hui le Maroc
Pays de destination(s) : Maroc
Secteur(s) concerné(s) : BTP, immobilier, infrastructures, Tourisme, restauration

En complément d'une forte présence étrangère, les promoteurs immobiliers marocains poussent également leurs pions sur le segment du haut de gamme, à l'image de la CGI.



Par Aujourd'hui le Maroc

La Compagnie générale immobilière (CGI) vient de dévoiler son bilan d’étape de ses projets à Casablanca, Tanger, Fès, Fnideq et Rabat. A cette occasion, elle a organisé une tournée de presse, du 10 au 13 juillet, pour voir l’état d’avancement de ses chantiers à travers ces cinq villes.

«Aujourd’hui, nous ouvrons nos chantiers aux médias pour donner aux journalistes l’opportunité de constater notre travail et accompagner nos projets est un acte symbole de notre engagement à la transparence et au développement de nos relations mutuelles», a annoncé Mohamed Ouanaya, président-directeur général de la CGI. Et c’est à Casablanca que cette tournée a commencé avec une visite de chantier à «Casablanca Marina». Les travaux de ce projet s’achèveront en 2012. «Casablanca Marina» s’étend sur une superficie totale d’environ 450.000 m² avec un budget d’investissement global de 5 milliards de dirhams. Ce projet comprend quatre secteurs. Le premier secteur, intitulé « la Marina », est dédié aux activités de tourisme, animation et loisirs. Ensuite, il y a les «Ramblas» regroupant les vocations affaires, loisirs et commerces, et «les Portes Océanes» qui sont un nouveau centre d’affaires intégrées, avec espaces bureaux et logements résidentiels.

Et finalement, il y a les «Jardins de la mosquée», dont la zone est entièrement dédiée aux espaces verts aménagés en balades piétonnes, avec un aquarium et un équipement culturel. «Casablanca Marina» comprendra également une tour de 40 étages bâtie sur 80.000 m². «Ce qui permettra à la métropole de se repositionner en véritable pôle d’activités et carrefour d’échanges nationaux et internationaux», ajoute M. Ouanaya. La deuxième étape de la tournée a fait escale dans les «Ryads de la Baie» à Tanger. Le budget de ce projet, édifié sur le site touristique Elghandouri, s’élève à 111 millions de dirhams. Les «Ryads de la Baie» proposent trois types de villas conçues sur une superficie globale de 10 332 m². Dans ce cadre, le président-directeur général de la CGI a souligné que : «ce projet ambitionne de changer le visage de Tanger longtemps touché par la pollution». À quelques kilomètres de Tanger, la CGI a présenté également son projet «Al Massira», à Fnideq.

Sur un terrain de 50 hectares, ce projet est en cours de construction. «Al Massira» nécessite un investissement de plus de 2 milliards de dirhams. La CGI a poursuivi sa tournée de projet avec les résidences Royal Golf à Fès. Nécessitant un investissement de 400 millions de dirhams, ce projet est édifié sur une assiette foncière de 44,5 hectares. Il consiste en un programme de 8 résidences conçues sur le site du Royal Golf de Fès comprenant 150 villas, 60 appartements, un club de loisirs, un supermarché, des commerces et des équipements administratifs. Les résidences Royal Golf à Fès sont prêtes. Le dernier projet présenté par la CGI dans cette tournée est «Bassatine El Menzeh» de Rabat. Ce programme résidentiel s’étend sur une superficie de 64 hectares et nécessite un investissement global de 800 millions de dirhams.

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA