La première fonderie d'aluminium en Libye pourrait être réalisée par des investisseurs russes

24/09/2008
Source : RIA Novosti (Russie)
Pays de destination(s) : Libye
Secteur(s) concerné(s) : Métallurgie et recyclage

Rusal, le géant russe de l'aluminium, a signé un protocole d'accord en vue de réaliser une usine d'aluminium d'une capacité de 600.000 tonnes/an et une centrale à gaz de 1.500 MW.

UC RUSAL, le géant russe de l'aluminium, a signé un protocole d'accord en vue de réaliser en Libye une usine d'aluminium d'une capacité de 600.000 tonnes/an et une centrale à gaz de 1.500 MW.

Ce projet, qui doterait la Libye de ses premières capacités de production d’aluminium, serait réalisé au travers d’une JV détenue à 60% par le Russe et à 40% par le Fonds national pour le développement économique et social de la Libye (ESDF).

La production d’aluminium étant hautement énergétivore, le choix de la Libye semble en bonne partie justifié par la possibilité d’obtenir de la National Oil Corporation libyenne un approvisionnement bon marché en gaz naturel pour alimenter la centrale électrique attenante à la future fonderie.

Les promoteurs russes du projet assurent cependant que les retombées locales seront importantes. Ils affirment ainsi que le développement de la filière métallurgique "contribuera à la réalisation d'un programme ambitieux de développement du pays", notamment en fournissant une partie des matériaux nécessaires à la réalisation des grands projets d’infrastructures sur le point d’être lancés en Libye, grâce à la manne des hydrocarbures.

D’après RIA Novosti (Russie):

"Le mémorandum prévoit une étude de faisabilité destinée à évaluer tous azimuts les paramètres techniques, économiques et financiers du nouveau complexe. En cas de résultats positifs, les parties finiront par signer un accord définitif pour créer une coentreprise en 2009 et lancer la construction d'une centrale à gaz et d'une usine d'aluminium en 2010", précise le communiqué.
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA