L'Algérie occupe la première place dans le radar des opportunités de BP

3/04/2008
Source : Agence Algérienne d’Information
Pays de destination(s) : Algérie
Secteur(s) concerné(s) : Energies conventionnelles

Le groupe britannique a déjà investi 4,2 milliards de dollars dans ce pays, considéré comme stratégique pour ses ressources gazières, dans un contexte favorable aux énergies alternatives au pétrole.

Par Agence Algérienne d’Information

"« La compagnie britannique BP, qui a réalisé 17 milliards de dollars de bénéfices en 2007 dans des activités déployées dans 100 pays, envisage d’augmenter ses investissements en Algérie », a déclaré mardi à Alger, Serge Dubois, en charge de la communication à BP.
Dubois a souligné que :« BP a déjà investi 4,2 milliards de dollars, ajoutant que l’Algérie occupe la première place dans le radar des opportunités de BP», qui entend « se concentrer à l’avenir sur le gaz naturel, alors la demande mondiale va exploser », a-t-il expliqué.
Il a rappelé que BP exploite, en partenariat avec Sonatrach, des champs gaziers à In Aménas et In Salah, d’un volume de production annuelle globale de 18 milliards de mètres cubes, soit 20% des capacités actuelles de l’Algérie.
« A Rhourde El Baguel (REB), à Hassi Messaoud, la firme exploite un champ pétrolier, mais avec moins de chance puisque la nature fracturée du sol a réduit les capacités d’exploitation limitées à 22 000 barils/jour, loin des 100.000 barils prévus »,a-t-il dit.
Le même responsable a par ailleurs poursuivi que :« Le groupe a racheté le numéro 1 mondial des lubrifiants Castrol, souligant que même si elle participe à des projets d’électrification à Hassi Ghanem et Ihrir, dans le Sud, BP n’envisage pas pour l’instant de se lancer dans le développement de l’énergie solaire en Algérie ».
Il a déclaré, enfin, que :« L’Algérie est en concurrence avec d’autres pays, on doit maximiser nos marges et nos bénéfices, ajoutant qu’elle gère aujourd’hui 30.000 stations à travers le monde.
A noter que BP emploie en Algérie, 5000 salariés entre contractuels et personnels détachés de Sonatrach, soit plus de 50% de l’ensemble des employés de la firme en Afrique. Un budget de 5 millions de dollars est consacré à la formation en Algérie."
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA