L'Algérie réduit de 30% sa dette publique interne

17/12/2008
Source : Les Echos
Pays de destination(s) : Algérie
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

De janvier à octobre 2008, l'Algérie a fait passer sa dette publique interne de 1050 milliards de dinars (11 milliards d'euros) à 733 milliards de dinars (7,7 milliards d'euros), soit une baisse de l'ordre de 30%.

De janvier à octobre 2008, l'Algérie a fait passer sa dette publique interne de 1050 milliards de dinars (11 milliards d'euros) à 733 milliards de dinars (7,7 milliards d'euros), soit une baisse de l'ordre de 30%.

Fin 2006, le niveau de cette dette atteignait 1780 milliards de dinars (18,7 milliards d'euros). Deux ans plus tard, la dette a donc été divisée par deux. Selon Les Echos, citant le ministre des Finances Karim Djoudi, ce désendettement va "[...] donner une marge de manoeuvre en matière de mobilisations financières si nécessaire pour faire face à la crise financière internationale".
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA