PARTENARIAT - La reverse innovation à l’honneur pour le lancement du Club THE NEXT SOCIETY !

15/02/2018
Pays de destination(s) : Euromed, Europe
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

 

 

 

 

 

Le Club THE NEXT SOCIETY a été officiellement lancé à Station F, à Paris, le 15 février 2018 par ANIMA Investment Network, son initiateur, et Bpifrance et GreenFlex, qui font partie des premiers membres.


Le Club THE NEXT SOCIETY rassemble des entreprises et investisseurs souhaitant développer des coopérations entre écosystèmes d'innovation d'Europe, de Méditerranée et d'Afrique. Les membres du Club s'associent au mouvement THE NEXT SOCIETY, qui vise à renforcer les écosystèmes d’innovation et développer la création de valeur ainsi que des solutions concrètes pour une prospérité partagée en Méditerranée et en Afrique. Porté par une communauté ouverte d'acteurs économiques et sociétaux (agences publiques, entreprises, start-ups, ONG...) d'Europe et des pays méditerranéens, THE NEXT SOCIETY a démarré en 2017 avec un plan d'action pilote cofinancé par l'Union européenne et destiné à mobiliser, promouvoir et renforcer les nouveaux écosystèmes d'innovation dans 7 pays méditerranéens : Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte, Palestine, Jordanie et Liban. Il permettra d'accompagner d’ici 2020 300 start-ups, 190 incubateurs, accélérateurs et clusters, et 60 laboratoires. Les membres du Club THE NEXT SOCIETY collaborent au mouvement afin de renforcer l’impact et la portée du plan d’action, en lançant par exemple des "challenge calls" aux innovateurs connectés à THE NEXT SOCIETY dans des domaines ciblés et en collaborant avec les lauréats.


Grandes entreprises et investisseurs s'associent à THE NEXT SOCIETY pour soutenir les dynamiques d'innovation croisées


THE NEXT SOCIETY a la Station F

ANIMA Investment Network, Bpifrance et GreenFlex se sont alliés pour lancer le Club THE NEXT SOCIETY en France afin d'associer plus largement grandes entreprises et investisseurs aux dynamiques d'innovation croisées entre Europe, Méditerranée et Afrique, en les invitant à participer à des activités qui visent principalement les start-ups, les clusters et les laboratoires méditerranéens. - Photo Antoine Garcia ©

 

 

Le lancement du Club THE NEXT SOCIETY a permis à 80 représentants de grands groupes, de start-ups, d’institutions et d’investisseurs de se retrouver au French Tech Central de Station F le temps d'un petit-déjeuner consacré à la "Reverse Innovation", qui définit la capacité des innovateurs des pays émergents à développer des réponses aux enjeux de la planète qui peuvent inspirer le reste du monde. C'est ce mouvement de reverse innovation que souhaite accompagner et accélérer le mouvement THE NEXT SOCIETY, en permettant aux innovateurs du sud de la Méditerranée d'inventer et de diffuser des solutions locales à portée globale et de faire des sauts générationnels en matière d’usage ou de technologie.

 

Bénédicte Faivre-Tavignot, Co-fondatrice et directrice de la Chaire « Social business » d’HEC, a ouvert le débat en montrant que le succès des innovations technologiques nées dans les filiales « pays émergents » de multinationales dépend avant tout d’un « état d’esprit de l’entreprise, qui doit se placer au plus près des besoins des consommateurs et des réalités et contraintes du contexte local ».  Pour les multinationales, les stratégies de reverse innovation s’imposent non seulement pour s’implanter avec succès dans les pays émergents, mais probablement aussi pour « conserver leurs parts de marchés dans les pays développés face à la concurrence croissante des « géants émergents », à l’érosion du pouvoir d’achat et à l'appétance des consommateurs pour des offres moins sophistiquées ».

 

 

Plusieurs entrepreneurs ont ensuite livré des clés de compréhension sur la manière d’aborder les marchés méditerranéens. « Etre le « first one », proposer des solutions frugales et comprendre que les relations business se tissent d’abord sur l’humain » sont les principaux facteurs de réussite pour Kamel Haddar, Fondateur du Start-up studio CasbahTech en Algérie.

 

Mouhamad Rabah, Fondateur de Beirut Digital District (BDD), a quant à lui choisi de revenir au Liban pour « remettre de la continuité avec le reste du monde » : il a investi un lieu emblématique de Beyrouth (« bachoura », le grand fossé, marqué des stigmates de la guerre) pour le transformer en un quartier innovant aux multiples vocations - Work, Live, Play - dédié à la communauté digitale et créative du Liban.

 

Saïd Sekkat, Président de la Commission Responsabilité Sociale de l’Entreprise Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), a insisté sur l’importance de la responsabilité des entreprises dans le contexte méditerranéen en livrant l’expérience pionnière du Maroc sur ces thèmes. Autant d’orientations stratégiques que reprend volontiers à son compte Mokhtar Zannad, Fondateur et PDG d’Aramis, une entreprise qui exporte ses solutions environnementales de gestion des déchets dans 14 pays africains et européens. Son succès repose sur des convictions fortes : le potentiel africain, avec une « Méditerranée placée au milieu de l’Europe et de l’Afrique », et la nécessité de « faire de l’innovation adaptée à nos marchés ».

 

« THE NEXT SOCIETY est une initiative innovante pour développer des coopérations concrètes avec les écosystèmes d'innovation méditerranéens. Nous sommes heureux de soutenir cette action qui permettra d'appuyer le développement des entreprises innovantes du pourtour méditerranéen tout en renforçant la coopération avec les entreprises et les investisseurs français », a conclu Isabelle Bébéar, Directrice de l'international et de l'université à Bpifrance. 

 

« Chez GreenFlex nous avons développé au cours des années des modèles vertueux éprouvés combinant digital et performance environnementale. Nous sommes convaincus désormais que les prochaines étapes du développement économique, plus inclusif et durable passeront par les écosystèmes qui évoluent déjà dans cette dynamique : les entrepreneurs & acteurs méditerranéens » ajoute Frédéric Rodriguez, Président de GreenFlex.

 

« Les membres fondateurs du Club vont détecter et accélérer des innovations au travers de challenges lancés au sein de ces communautés créatives et entrepreneuriales et accompagner leurs approches de marché. Ils vont surtout contribuer à faire porter un nouveau regard sur ces pays, en valorisant leur contribution à l'avenir de la planète » résume Emmanuel Noutary, Délégué général d'ANIMA et initiateur de THE NEXT SOCIETY.

 

Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse de l'évènement.
Cliquez ici pour télécharger le dossier de presse de l'évènement.

Cliquez ici pour voir l'évènement sur Twitter. 

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA