Lancement des travaux pour le tronçon offshore du gazoduc Medgaz entre l'Algérie et l'Espagne

8/09/2008
Source : Romandie News
Pays de destination(s) : Algérie, Euromed
Secteur(s) concerné(s) : Energies conventionnelles

La longueur totale du gazoduc est de 1.050 km dont 550 km en territoire algérien et 210 km en mer en eau profonde. Les travaux terrestres de part et d'autres ont débuté en 2007.

Algérie : pose du tronçon offshore du gazoduc transméditerranéen Medgaz

Par AFP, trouvé sur Romandie News

Le tronçon offshore du gazoduc Medgaz devant relier l'Algérie à l'Espagne a été posé jeudi côté algérien par un navire spécialisé en présence du ministre de l'Energie et des mines Chakib Khelil, a annoncé vendredi l'agence algérienne APS.

Ce gazoduc sous-marin, d'une capacité de 8 milliards de m3 par an et d'un coût total estimé à 900 millions d'euros, devrait être mis en service en 2009 entre Beni Saf, sur le littoral ouest de l'Algérie, et Almeria, sur la côte sud de l'Espagne.

Il sera alimenté en gaz naturel depuis le Centre national de dispatching gaz (CNDG) de Hassi R'mel, dans la Sahara algérien.

La longueur totale du gazoduc est de 1.050 km dont 550 km en territoire algérien et 210 km en mer en eau profonde, jusqu'à 2.160 mètres.

Sa construction avait été confiée en février 2007 à cinq entreprises multinationales: les japonaises Mitsui et Sumitomo, la britannique Rolls Royce, l'italienne Saipem et le consortium hispano-français Técnicas Reunidas-Amec Spie.

Mitsui et Sumitomo sont chargés de fournir les tuyaux en acier au carbone à haute résistance, Rolls Royce fabrique et installera les trois compresseurs de la station, qui élèveront la pression du gaz depuis la côte algérienne afin d'assurer sa traversée jusqu'en Espagne via la Méditerranée.

La station de compression, ainsi que le terminal de réception en Espagne, sont réalisés par le consortium hispano-français Técnicas Reunidas-Amec Spie.

La société Medgaz quant à elle est constituée par Sonatrach (36%), les espagnoles Cepsa et Iberdrola (20% chacune), Gaz de France et Endesa (12% chacune).

La capacité de Medgaz, qui reliera directement les clients européens à la source d'approvisionnement, devrait progressivement augmenter pour atteindre 16 milliards de m3, l'objectif fixé étant de 85 milliards de m3 à l'horizon 2012, selon le ministère algérien de l'Energie.

Les travaux de construction du gazoduc ainsi que la station de compression de Beni Saf et du Terminal de réception d'Almeria, avaient débuté fin 2007 après l'obtention de toutes les autorisation nécessaires tant du côté espagnol qu'algérien.

Le projet Medgaz avait été approuvé dès 2003 par la commission européenne comme projet d'intérêt commun dans les réseaux transeuropéens du secteur de l'Energie.
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA