Lancement d'un appel d'offres pour la construction d'un parc éolien à Tindouf

24/07/2008
Source : El Watan
Pays de destination(s) : Algérie
Secteur(s) concerné(s) : Energies conventionnelles

L'énergie éolienne convient particulièrement aux provinces sahariennes, souvent mal reliées au réseau électrique national. Le projet se chiffre à près de 30 millions de dollars.

Selon El Watan

"L’énergie éolienne -« une énergie propre et renouvelable » comme se plaisent à le répéter ses nouveaux adeptes- pour produire de l’électricité est sans conteste, à côté de l’énergie solaire, l’une des solutions la mieux adaptée aux régions du grand Sud algérien non rattachées au réseau électrique national. Une évidence qui a poussé notre société nationale d’électricité et du gaz (Sonelgaz) à recourir à ce créneau puisque la première centrale du genre à l’échelle nationale qui sera implantée à Tindouf, se trouve actuellement à la phase d’appel à la concurrence. « Un projet de 30 millions de dollars financé à 100% par la Sonelgaz », déclare le directeur des mines et de l’industrie (DMI) de Tindouf. Le site retenu pour son implantation se trouve à 5 kilomètres de la sortie nord de la ville, sur le côté gauche de la RN 50.

Plusieurs raisons d’ordre technique ont édicté ce choix, selon ce même responsable. C’est une vaste zone plate, complètement dégagée et perpétuellement sous l’influence des vents. « De plus, ajoute le DMI, le site se trouve près du réseau électrique, ce qui facilite l’injection de l’énergie produite ». Une énergie de 10 MW qui sera fournie par dix mats aérogénérateurs et qui vendront s’ajouter au 30 MW disponibles. Après un avis d’appel d’offres infructueux en 2007, et un deuxième en janvier 2008, le projet semble intéresser pour le moment les Français (Vergnet) et les Canadiens (RSW Interntional) qui se sont déjà manifestés par une visite du site.(...)"

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA