L'autrichien Verbund s'allie avec le turc Sabanci pour reprendre l'entreprise publique Bedas

15/07/2008
Source : Romandie
Pays de destination(s) : Turquie
Secteur(s) concerné(s) : Banque, assurance, autre services financiers

La transaction s'élève à 1,23 milliard de dollars. Les deux opérateurs ambitionnent ensemble de devenir les principaux fournisseurs d'électricité en Turquie d'ici à 2015.


Par Romandie

Le groupe énergétique autrichien Verbund et son partenaire la holding turque Sabanci ont été retenus pour l'achat, pour 1,23 milliard de dollars (780 millions d'euros), de Bedas, l'électricien d'Ankara, privatisé par l'Etat, a indiqué mardi le groupe autrichien.

Verbund, premier producteur autrichien d'électricité, et Sabanci, première holding de Turquie, détiendront directement 49% des parts de Bedas et se partageront les 2% restants au sein de leur coentreprise Enerjisa, a indiqué Verbund.

Parmi les candidats au rachat figuraient également le tchèque CEZ et une autre holding turque, Dogan. Bedas dessert 2,9 millions de personnes dans la région d'Ankara, livrant 10 terawatts-heure (TWh) d'électricité par an.

Verbund et Sabanci, qui tablent sur un quadruplement de la demande d'ici à 2020, veulent mettre à profit la libéralisation progressive du marché turc de l'électricité pour en devenir le numéro un d'ici à 2015, avec une part de 10%.

Les deux groupes sont également en lice pour la privatisation de l'opérateur Sedas desservant 1,3 millions de personnes à Sakarya (nord-ouest), dont la désignation du lauréat était attendue plus tard mardi.

Verbund et Sabanci, qui souhaitent se doter en Turquie d'une puissance installée de 5.000 MW dans les sept prochaines années, contre 450 MW actuellement, avaient annoncé en avril la construction d'ici à 2010 d'une centrale à gaz d'une capacité de 920 MW dans le nord-ouest du pays.

En 2007, Verbund a réalisé un bénéfice net en hausse de 15,6% à 579 millions d'euros. Il table sur une progression de 15% de son résultat opérationnel cette année.

Mi-juin, le ministre de l'Economie Martin Bartenstein a indiqué que l'Etat autrichien, qui détient actuellement 51% de l'opérateur, souhait poursuivre la privatisation de celui-ci.

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA