Le cimentier français Lafarge souhaite céder ses activités turques

12/02/2009
Source : Eco Nostrum
Pays de destination(s) : Turquie
Secteur(s) concerné(s) : Verre, ciment, minéraux, bois, papier

Une des filiales turques du groupe français Lafarge, qui possède deux usines de ciment en Turquie, a confirmé le 10 février que sa maison mère souhaitait se désengager du pays.

Lafarge Aslan Cimento AS, une des filiales turques du groupe français Lafarge, qui possède deux usines de ciment en Turquie, a confirmé le 10 février que sa maison mère souhaitait se désengager du pays. Lafarge y détient également un site de production de plâtre et deux autres spécialisés dans les granulats et le béton.

Eco Nostrum rapporte que "selon un document adressé à la bourse d'Istanbul par le cimentier, ce dernier a chargé la banque-conseil JPMorgan Chase & Co (JPM) d'examiner les offres. Selon Lafarge Aslan Cimento AS, une proposition d'accord de vente a été transmise aux investisseurs potentiels."

Dans un contexte international difficile pour l’industrie du bâtiment et des travaux publics, Lafarge cherche vraisemblablement à se refinancer, suite à l’investissement majeur réalisé fin 2007 avec le rachat de l’égyptien Orascom Cement pour 12,9 milliards de dollars, dont 4,1 milliards en actions Lafarge.
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA