Le Maroc favorable au libre échange sauf dans l'agriculture

3/07/2009
Source : Econostrum
Pays de destination(s) : Maroc
Secteur(s) concerné(s) : Agro-alimentaire, Autre ou non spécifié

Le Royaume connaît aujourd’hui une croissance de son PIB, il passe d’un taux moyen de 4,5% sur la période 2002-2007 à 5,8% en 2008.


Le royaume connaît aujourd’hui une croissance de son PIB, il passe d’un taux moyen de 4,5% sur la période 2002-2007 à 5,8% en 2008.

Cette augmentation de la production intérieure s’explique notamment par les efforts exercés par le Maroc sur les réformes économiques et commerciales.

Selon l’Organisation mondiale du commerce (OMC), les réformes économiques et commerciales menées par le Maroc depuis le dernier examen de sa politique commerciale en 2003 ont contribué à la bonne performance globale et à la diversification de son économie.

Les différents domaines qui ont connut une libéralisation de leurs marchés sont notamment le marché du transport aérien, avec l’entrée de plus d’une trentaine de nouvelles compagnies.

Rabat a également facilité une concurrence accrue dans le secteur des télécoms et une réforme de l’environnement réglementaire des services bancaires

En menant de front la libéralisation de plusieurs secteurs, le Maroc est parvenu à abaisser le niveau de sa protection tarifaire moyenne de 13,2 points à 20,2%.

Néanmoins, le secteur de l’agriculture reste un segment de marché toujours fermé. Une décision qui peut s'expliquer par le rôle crucial que joue ce secteur dans la vie économique du pays et qui emploie près de 40% de la population active.

source [Econostrum]
 

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA