Le Maroc présente son plan de développement des énergies renouvelables

30/09/2008
Source : Le Figaro
Pays de destination(s) : Maroc
Secteur(s) concerné(s) : Energies conventionnelles

Le Maroc veut porter à 10% d'ici à 2012 la part des énergies renouvelables dans la production totale d'énergie. Il compte pour atteindre cet objectif, investir 2,1 milliards d'euros dans les cinq ans.

Dans les cinq années à venir, le Maroc devrait investir 2,1 milliards d’euros pour développer son potentiel en énergies renouvelables. C’est ce qu’a indiqué l'Office National de l'Electricité (ONE),  l’opérateur de référence dans le secteur électrique du Maroc, lors de sa participation au conseil d’administration du Conseil Mondial de l’Energie Eolienne, qui s’est tenu ce lundi 24 septembre à Bruxelles.

L’ONE s’est dit prête à poursuivre cette politique en partenariat avec des opérateurs privés, soulignant par ailleurs qu’elle comptait faire appel à des mécanismes de financement innovants afin de mieux répartir la charge financière que représentent certains projets.

Ces derniers sont variés et concernent aussi bien l’énergie solaire qu’éolienne. Ainsi, le programme Chourouk prévoit d’installer 500MW avant 2015 grâce à la promotion du solaire photovoltaïque en milieu urbain mais également grâce à la production de cette énergie par des centrales solaires.

Un autre projet, baptisé «Initiative 1000MW», exposé par l’ONE, a pour objectif de porter à 1000 MW d’ici à 2012 la capacité éolienne du Maroc.

Enfin, il est prévu de développer une véritable Kyoto Pôle dans la Région de l’Orientale qui serait exclusivement dédiée au développement des énergies renouvelables.

L’objectif général est de porter à 10% la part des énergies renouvelables dans la production totale d’énergie, alors qu’elle n’est actuellement que de 4% seulement.

Ce vaste plan de développement des énergies renouvelables consiste à la fois à mieux prendre en compte la gestion des problèmes environnementaux ainsi qu’à dégager un surplus conséquent afin de le réexporter.

Source Le Figaro
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA