Le Nord du Maroc affirme sa vocation industrielle

14/01/2009
Source : Le Matin (Maroc)
Pays de destination(s) : Maroc
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié, BTP, immobilier, infrastructures, Constructeurs automobiles & équipementiers, Textile, habillement, luxe

Mohammed VI a présidé le lancement du programme d'extension de la zone industrielle de Tanger-Med, qui sera couplée à une zone dédiée à l'offshoring dans la périphérie de Tétouan.

Mohammed VI a présidé mercredi 14 janvier 2009 la cérémonie de lancement du programme d'extension de la zone industrielle de Tanger-Med, qui sera couplée à une zone dédiée à l'offshoring dans la périphérie de Tétouan.

Deux conventions ont été signées en sa présence. La première portait sur l'acquisition par l'Agence spéciale Tanger Méditerranée (TMSA) de 3000 hectares de terrains publics affectés à l’extension de la zone industrielle adossée au port de Tanger Med, tandis que la deuxième concernait l’aménagement d’une nouvelle zone d’activités dédiée à l’offshoring (BPO), autour de Tetouan.

Ces deux développements marquent une nouvelle étape dans le processus de développement industriel des provinces du Nord du Maroc, des régions où l’économie repose traditionnellement sur l’agriculture et le tourisme.

Face à la montée en puissance du port de Tanger-Med, la plateforme industrielle couplée au port a donc été significativement étendue. Lancée en 2002, la construction du port a abouti en juillet 2007 à la mise en service de Tanger Med, tandis que la 2e phase (Tanger Med II) est en cours de réalisation. Une fois achevée cette 2e phase vers 2012, le port aura une capacité de 8,5 millions de conteneurs par an.

Au-delà des activités logistiques, le Maroc souhaite voir s’implanter près du port des industries de transformation, et des entreprises de services. Un total de 5.000 ha dans un rayon de 80 km autour du complexe portuaire Tanger-Med ont ainsi été réservés en vue de développer des parcs industriels modernes intégrés au port et gérés par TMSA et ses filiales.

La zone franche de Tanger compte déjà 400 entreprises installées, totalisant près de 40.000 emplois. La zone d’activité de Melloussa, qui accueillera le projet de Renault-Nissan, pourrait représenter à terme de 15 milliards de dirhams d'investissements privés et 36.000 emplois, si la création du cluster industriel automobile aboutit.

« Quant à la zone franche logistique Tanger-Med, dont les activités ont démarré fin 2008, elle a déjà contracté ses premières entreprises clientes. Globalement, la grande plate-forme industrielle Tanger-Med permettra la création de 300.000 emplois dans un horizon de 20 ans », selon le journal marocain Le Matin.
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA