Le Royaume tisse sa toile sur le continent africain

29/07/2009
Source : Jeune Afrique (Paris)
Pays de destination(s) : Maroc
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié, Banque, assurance, autre services financiers, BTP, immobilier, infrastructures, Médicaments, Télécommunications & internet

En 10 ans, le profil commercial du Maroc s’est vu radicalement transformé du fait de son ouverture aux marchés extérieurs, surtout africains.


En 10 ans, le profil commercial du Maroc s’est vu radicalement transformé du fait de son ouverture aux marchés extérieurs, surtout africains, et aussi des mesures instaurées pour faciliter les échanges commerciaux.

De 1998 à 2008, la valeur des échanges commerciaux entre le Maroc et le continent africain est ainsi passée de 533 millions de dollars à près de 3 milliards, soit une progression de 460%.

Ces échanges commerciaux entre le Maroc et les pays africains ont été facilités par l'implantation des champions marocains sur ces marchés.

La compagnie aérienne nationale, Royal Air Maroc, multiplie par exemple depuis 2001, en association avec Air Sénégal international, les liaisons sur le continent, qui représente aujourd’hui pratiquement un sixième de son trafic passagers. RAM assure en ce moment 27 liaisons, desservant les grandes villes du continent.

Avec l'arrivé en Afrique subsaharienne des ses principaux groupes bancaires, le Maroc devient une grande puissance bancaire en Afrique. Attijariwafa Bank a repris les filiales du groupe français Crédit agricole au Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali et au Sénégal, des pays-clés en Afrique. Le deuxième groupe bancaire privé marocain, BMCE Bank, est quant à lui présent à hauteur de 42,5% au capital de Bank of Africa (BOA), active douze pays en Afrique (Sénégal, Mali, Burkina Faso, Cote d’Ivoire, Ouganda, Kenya , etc.), et dont le siège est à Bamako au Mali.

Hormis la banque, on peut citer parmi les secteurs dans lesquels la présence marocaine se fait croissante l’informatique (sociétés HPS dans la monétique et CBI dans les services et le conseil), le BTP (société Somagec très engagée en Guinée équatoriale, notamment dans l’extension du port de Malabo), la pharmacie (voir le cas de Sothema, 1er laboratoire pharmaceutique de fabrication sous licence au Maroc, qui a ouvert un laboratoire près de Dakar au Sénégal).

Enfin, il faut mentionner le géant des télécommunications Maroc Télécom, cheval de troie du français Vivendi, qui a pris le contrôle des opérateurs historiques du Burkina et du Gabon.

Les pays africains subsahariens sont en passe de devenir des pays stratégiques et indispensable pour les champions marocains. Les liens qu'ils tissent font du Maroc une porte d'entrée stratégique pour ces marchés.

Source : [Jeune Afrique]

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA