L'Egypte et l'Union Européenne signent un accord de libre-échange sur les produits agricoles et la pêche

18/07/2008
Source : Europa.eu
Pays de destination(s) : Egypte
Secteur(s) concerné(s) : Agro-alimentaire

Les entreprises européennes pourront exporter librement en Egypte près de 90% des produits agricoles et de la pêche, à l'exception du tabac, des vins et spiritueux et de la viande de porc.


Par Europa.eu

Accord conclu pour libéraliser les échanges de produits agricoles et de la pêche entre l'Union européenne et la République arabe d'Égypte

Les négociateurs sont parvenus à un accord préliminaire visant à poursuivre la libéralisation des échanges de produits agricoles frais et transformés et de produits de la pêche entre l'Union européenne et la République arabe d'Égypte. Cet accord servira de base à un futur accord, sous réserve de l'achèvement des procédures internes de chacune des deux parties. L'accord donnera à l'UE un accès libre et immédiat au marché égyptien pour près de 90 % des exportations de produits agricoles et de la pêche. La libéralisation sera complète pour tous les produits, à l'exception du tabac, des vins et spiritueux et de la viande de porc, pour lesquels les accords actuels resteront en vigueur. Pour les sucreries, le chocolat, les pâtes alimentaires et les produits de la boulangerie, les droits de douane seront réduits de moitié. En contrepartie, le marché de l'UE sera libéralisé pour tous les produits, à l'exception des tomates, des concombres, des artichauts, des courgettes, des raisins de table, de l'ail, des fraises, du riz, du sucre, des produits transformés ayant une teneur élevée en sucre et du thon et des sardines transformés, pour lesquels les accords en vigueur continueront aussi de s'appliquer.

Mme Mariann Fischer Boel, membre de la Commission chargé de l'agriculture et du développement rural, a déclaré: «Je me félicite que nous ayons pu négocier cet accord, qui renforcera la position des exportateurs européens sur notre marché le plus important du Moyen-Orient. Il s'agit du dernier succès en date de notre feuille de route de Rabat pour les échanges bilatéraux de produits agricoles avec nos voisins méditerranéens.» Dans le cadre du processus de Barcelone et conformément à la feuille de route euro-méditerranéenne pour l’agriculture (feuille de route de Rabat) adoptée le 28 novembre 2005, la Commission européenne a engagé des négociations avec la République arabe d'Égypte sur la poursuite de la libéralisation des échanges concernant les produits agricoles frais et transformés et les produits de la pêche.

L'Égypte donne un accès libre et immédiat pour tous les produits agricoles et de la pêche, à l'exception du tabac, des vins et spiritueux et de la viande de porc, qui ne font pas l'objet de concessions supplémentaires par rapport à celles prévues dans le précédent accord. Les chapitres 1704 (sucreries), 1806 (chocolat), 1902 (pâtes alimentaires) et 1905 (produits de la pâtisserie) bénéficieront d'une réduction de 50 % des droits de douane sans limitation de quantité, ce qui ramènera ces droits à 12,5 % en moyenne.

Cet accord devrait permettre de renforcer la position des exportateurs européens sur le marché égyptien, qui est le plus important du Moyen-Orient. Les exportations communautaires des secteurs concernés ont presque atteint 600 millions € pour la période 2005-2007, ce qui représente un solde positif pour l'UE par rapport à la valeur des exportations égyptiennes pour la même période (540 millions €). Quelque 90 % des produits européens exportés bénéficieront d'un accès complètement libre au marché égyptien, qui se développe en raison d'une forte croissance démographique.

En contrepartie, il est proposé de libéraliser complètement le marché communautaire pour les importations égyptiennes, à l'exception de certains produits qui sont considérés comme les plus sensibles et pour lesquels un certain degré de protection est maintenu (tomates, concombres, artichauts, courgettes, raisins de table, ail, fraises, riz, sucre, produits transformés ayant une teneur élevée en sucre et thon et sardines transformés). Pour ces produits, le maintien des calendriers et/ou des contingents tarifaires et le respect du système des prix d'entrée sans aucune modification par rapport à la situation actuelle devraient faciliter les exportations égyptiennes vers le marché communautaire tout en encourageant les complémentarités entre les deux systèmes de production. Cet accord devrait envoyer un signal positif pour les négociations en cours avec l'Égypte sur l'accès au marché (services, en particulier).

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA