L'émirati CamTech envisage de s'implanter dans la capitale

6/06/2008
Source : La Nouvelle République
Pays de destination(s) : Algérie
Secteur(s) concerné(s) : Machines & équipements mécaniques

Le constructeur de valves prévoit d'inaugurer coup sur coup un bureau de représentation ainsi qu'un centre de maintenance.

Selon La Nouvelle République

Le groupe international émirati CAMTECH Manufacturing spécialisé dans la fabrication de valves pour le secteur des hydrocarbures et celui d’hydraulique projette d’ouvrir au courant de ce mois un bureau à Alger. Ce groupe ambitionne également de lancer un centre de maintenance «qui permettra de faire la maintenance de valves de notre fabrication et celles de nos compétiteurs», a annoncé son président directeur général, Brahim Zitouni lors d’un séminaire technique sur l’ingénierie product valves, sous thème «Débits sous contrôle». Regroupant plusieurs responsables et ingénieurs spécialisés dans ledit secteur, cette rencontre a principalement pour objet de faire connaître les produits de CamTech qui est une société leader dans la région du Moyen-Orient. Toutefois elle est beaucoup moins connue en Afrique du Nord et en Algérie en particulier, a-t-il révélé. En outre, l’installation du ce groupe en Algérie est inscrite dans le cadre des ambitions du groupe «afin de devenir un acteur proactif, porteur de nouvelles solutions d’ingénierie de valves adaptées aux termes de références énoncées et exigées par les industriels du secteur en Algérie», lit-on dans le communiqué de la société. Celle-ci, selon le responsable, envisage de contribuer dans le nouveau programme d’investissement dans le secteur de l’industrie énergétique en Algérie. Le même interlocuteur précise : «Nous voulons participer au développement du secteur en Algérie dans son grand programme.» Et d’ajouter : «S’il y a une réponse répétée et une véritable croissance de vente, nous sommes prêts à aller jusqu'à l’implantation d’une unité de production de valves en Algérie.»

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA