Les autorités britanniques saluent le décollage économique marocain

25/07/2008
Source : Le Matin
Pays de destination(s) : Maroc
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

Les Anglais mettent par ailleurs l'accent sur le rôle de pont économique que doit jouer le Royaume chérifien entre les marchés méditerranéens et le continent européen.

Selon Le Matin

"La visite que le ministre marocain du Commerce, de l'Industrie et des Nouvelles technologies effectue à Londres nous offre un florilège de déclarations de hauts responsables britanniques sur le Maroc. Et en particulier sur les réformes entreprises, à tous les niveaux, depuis dix ans maintenant. S'il ne s'agissait que du secteur économique, on serait tenté de penser que ces déclarations s'inscrivaient dans un cadre opportun, marqué par la visite de M. Ahmed Réda Chami.

Mais l'hommage rendu au Maroc touche à la fois les institutions, la politique, l'économie et la diplomatie. Les hommes d'affaires britanniques mesurent, en effet, le chemin parcouru et les étapes franchies par notre pays pour s'enraciner dans une tradition démocratique et devenir un marché attractif. « Le Maroc est bien placé pour recevoir et attirer de larges investissements, notamment en provenance de la région du Moyen-Orient et de l'Union européenne », a déclaré un député travailliste de la ville de Birmingham.

Le propos met l'accent sur la vocation du Maroc à être le pont entre l'Europe, le monde arabe et le Maghreb. Il est vrai qu'en termes d'investissements étrangers directs, le Maroc vient en tête avec l'Afrique du Sud, mais sa proximité géographique, entre autres, le rend plus attractif. Depuis une dizaine d'années un vent de réformes majeures a marqué le cadre réglementaire : code d'investissements, code du travail. Ce nivellement économique s'inscrit aussi dans l'esprit des autres grandes réformes entreprises, lancées sous la conduite de Sa Majesté le Roi et portant sur la Moudawana, les droits de l'Homme, l'enseignement, le champ religieux, etc. (...)

Dans ce cadre, l'amélioration de l'environnement pour le développement du secteur privé et l'attraction d'investissements extérieurs est d'autant plus impérative que la croissance forte et durable que chacun appelle de ses vœux repose sur la compétitivité de nos produits. Le ministre du Commerce, de l'Industrie et des Nouvelles technologies défend cette dimension à Londres, en expliquant ce qu'est le modèle marocain qui, au-delà du développement économique, met l'accent sur la dimension sociale, la formation, l'éducation et les ressources humaines."

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA