Les entrepreneurs tunisiens saisis du virus de l’internationalisation

29/07/2009
Source : Les Afriques (Genève)
Pays de destination(s) : Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié, Banque, assurance, autre services financiers, Composants électroniques, Constructeurs automobiles & équipementiers

Une étude réalisée par le Ministère de l’Industrie, de l’Energie et des PME et par l'UTICA prend la mesure de l'appétit des entrepreneurs tunisiens pour des implantations sur les marchés extérieurs.


Une étude réalisée par le Ministère tunisien de l’Industrie, de l’Energie et des PME et par l'UTICA (organisation patronale) prend la mesure de l'appétit des entrepreneurs tunisiens pour des implantations sur les marchés extérieurs.

Depuis plus de 5 ans, le phénomène a pris des proportions considérables. Avec près de 800 entreprises tunisiennes implantées, l’Algérie arrive en tête des pays d’accueil, suivie par la Libye, le Maroc, la Mauritanie, l’Egypte et la France.

Ces implantations au-delà des frontières ont contribué à accroître les flux financier de et vers la Tunisie. On estime ainsi à près de 200% l'augmentation depuis 2004 des transferts de fonds par les entreprises au titre de l’internationalisation selon les statistiques de la Banque centrale de Tunisie (BCT).

Le processus d'internationalisation des entreprises tunisiennes n'a vraiment démarré que dans les années 70 lorsque la Société Tunisienne de Banque (STB) avait lancé des filiales au Liban et au Sénégal avant de les céder.

A ce jour, le gros des entreprises tunisiennes qui se lancent à l’international ont une activité industrielle, et ne se contentent plus de s’implanter au Maghreb, mais se tournent de plus en plus vers l’Europe.

On peut noter l’exemple du groupe One Tech (composants électroniques), qui avait racheté, en 2006, Fuba Printed Circuits, son ancien donneur d’ordre allemand, avant de reprendre en 2008 le groupe français SLFG, opérant dans l’industrie des composants aéronautiques.

C’est aussi le cas de Coficab, une entreprise spécialisée dans les câbles automobiles. Championne incontestée dans le domaine de l’internationalisation, cette filiale du groupe Elloumi est la seule entreprise tunisienne présente aux quatre coins du monde (Tunisie, Maroc, Egypte, Malaisie, Portugal, Roumanie et Brésil).

Toutefois, le secteur des services connaît également un développement important à l'international, à l'instar de l’établissement financier Amen Bank, qui contrôle Maghreb Leasing Algérie et Integra Partners.

Selon les dirigeants de ces entreprises, l’internationalisation des firmes tunisiennes est une nécessité vitale du fait de la petitesse de leur marché domestique. En outre, l’implantation des entreprises tunisiennes à l’étranger est fortement encouragée par les autorités nationales.

Ces dernières ont ainsi créé le  Fonds d’Accès aux Marchés Extérieurs (FAMEX), qui accorde aux entreprises candidates à l’internationalisation une aide financière pouvant atteindre 200 000 dinars.

Source : [lesafriques]

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA