Les investissements directs européens en Méditerranée plus rentables que partout ailleurs

24/11/2008
Source : Eurostat
Pays de destination(s) : Euromed
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié, Tourisme, restauration

Selon Eurostat, le taux moyen de retour sur investissement de ces projets aurait augmenté à 12,3% en 2006, contre 8,8% en moyenne pour tous les investissements hors UE.

L'UE a sensiblement accru ses investissements directs (IDE) dans son voisinage méditerranéen, selon les dernières séries statistiques publiées par Eurostat, l'organisation statistique communautaire, qui portent sur l'année 2006.

Dans un contexte marqué par un volume croissant d'IDE destinés aux Pays Partenaires Méditerranéens (PPM, 40 milliards d'€ en 2006), les entreprises européennes ont fortement accru leurs efforts d'investissement dans cette zone. Les IDE européens y ont en effet atteint 15,3 milliards d'euros en 2006, soit un doublement par rapport à l'année précédente, représentant 6% du montant total des IDE sortant de l’UE.

La distribution de l'investissement européen est cependant très inégale sur le pourtour méditerranéen: la Turquie capte 10,5 milliards d'euros à elle-seule, suivie de l'Egypte (3,3 Mds d'EUR), ce qui laisse un maigre reliquat pour les autres PPM du Maghreb et du Machrek.

Les stocks d’IDE de l’Union européenne dans les PPM, qui ont atteint 68 milliards en 2006, montrent une forte concentration vers la Turquie et les pays du Maghreb (Maroc surtout), puis le Machrek (Egypte), Israël se situant loin derrière. Les principaux pays d'origine des investisseurs européens sont  France (vers les pays du Maghreb), le Royaume-Uni (vers le Machrek), l’Allemagne (vers la Turquie) et les Pays-Bas (vers la Turquie et Israël).

Selon Eurostat toujours, le taux de retour sur investissement des projets d'entreprises européennes en Méditerranée s’élèverait à 12,3%, en augmentation de 50 points de base par rapport à 2005, à comparer avec le taux moyen calculé pour la totalité des actifs investis hors de l’UE qui serait proche de 8,8%.

Les partenaires méditerranéens et leurs entreprises commencent également à investir sur le territoire de l'Union, avec un stock d'IDE qui s’élèvait à 16,4 Mds d'EUR fin 2005, principalement en provenance de la Turquie, d'Israël et dans une moindre mesure le Liban. Les pays de destination sont la France et les Pays-Bas et dans une moindre mesure le Royaume-Uni et l’Allemagne.
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA