Les investisseurs étrangers se bousculent à la foire internationale d’Alger

5/06/2009
Source : La Tribune (Algérie)
Pays de destination(s) : Algérie
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

La 42ème édition de la Foire Internationale d’Alger (FIA), organisée par la Société algérienne des foires et expositions (Safex), a ouvert ses portes samedi 30 mai et s’est achevée hier dans la capitale algérienne.


La 42ème édition de la Foire Internationale d’Alger (FIA), organisée par la Société algérienne des foires et expositions (Safex), a ouvert ses portes samedi 30 mai et s’est achevée hier dans la capitale algérienne. Sous le thème "ensemble pour une émergence économique durable", environ 450 sociétés algériennes publiques ou privées sont venues défendre l’industrie du pays et près de quarante délégations de pays étrangers ont fait le déplacement.

La nouveauté est venue d’Asie, très intéressée par le marché algérien. La Chine, fortement représentée cette année, a vu les choses en grand avec, pour la première fois, un nombre d'exposants supérieur aux français (141 contre 135). Selon le vice-ministre du Commerce chinois, M. Zhong Shon, qui menait l’imposante délégation, de nombreux opérateurs chinois veulent consolider leur présence sur le sol algérien. Aujourd’hui, les investissements chinois se cantonnent aux secteurs du bâtiment et des travaux publics. [La Tribune]

Conscientes des opportunités offertes par l'Algérie, les entreprises européennes se sont bousculées. Essentiellement françaises, italiennes et allemandes, elles ont représenté environ 35% des participants. Avec une quarantaine d'entreprises opérant dans les secteurs des services et de la production, l’Allemagne a montré sa volonté de se positionner. Avec des entreprises bien implantées telles que Lind dans la pétrochimie et Siemens dans la téléphonie et l'électronique, de nouvelles sociétés prospectent le marché algérien, comme le groupe industriel Wogapit-Buderus. En marge de la foire, une rencontre économique algéro-allemande s'est tenue le 1er juin, avec la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA). Un protocole d’accord devrait être signé avec l'organisation patronale de la région Bavière, dans les domaines de la formation ou encore du transfert de technologie. [La Tribune]

D'autres pays d’Afrique du nord étaient présents à Alger, notamment le Maroc (39 sociétés), la Tunisie (31) et l'Egypte (25).
 

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA