Les liens stratégiques entre l’Italie et la Libye continuent de se resserrer

24/12/2008
Source : Les Echos
Pays de destination(s) : Libye
Secteur(s) concerné(s) : Banque, assurance, autre services financiers

Après être devenue le second actionnaire de la banque italienne Unicredit, la Libye s’est dite intéressée par d’autres prises de participation, chez l’assureur italien Generali ainsi que chez Telecom Italia.

Après être devenue le second actionnaire de la banque italienne Unicredit, la Libye s’est dite intéressée par d’autres prises de participation, chez l’assureur italien Generali ainsi que chez Telecom Italia.

L'abondante trésorerie de la Libye cherche à être investie. Pour le moment, c’est l’Italie qui fait office de destination privilégiée de ces investissements. Ainsi, selon Les Echos, citant l’ambassadeur libyen en Italie Hafed Gaddur, qui s’est exprimé lors d’une interview publiée samedi 20 décembre 2008 par le quotidien économique Il Sole 24 Ore,  "nous ne voulons pas entrer là où nous ne sommes pas les bienvenus et nous n'avons pas pour objectif de prendre le contrôle ou la majorité (d'une société). Notre but est un investissement à long terme. Nous avons de l'argent à investir".

En effet, la Libye est non seulement forte de ses revenus pétroliers, mais dispose aussi depuis peu d’une manne financière importante issue de la récente décision des autorités libyennes de retirer la totalité des avoirs qu’elle avait placés en Suisse, en représailles à l’arrestation par la police suisse il y a quelques mois d’un des fils du chef de l’Etat libyen Mouammar Kadhafi. Ce sont donc 7 milliards supplémentaires qui viennent s'ajouter aux réserves que la Libye souhaite actuellement placer.

Cela fait plusieurs fois qu'elle choisit des entreprises italiennes pour réaliser ses placements. Derrière ces entreprises, c'est la pénétration de secteurs stratégiques (Banque, Assurance, Télécommunications) que vise la Libye. Par ce type de prises de participation, elle montre qu'elle peut devenir un acteur de premier plan, notamment dans le soutien financier au capital des entreprises phares des économies occidentales.
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA