Les projets ferroviaires en Turquie attirent les investisseurs internationaux

17/03/2009
Source : Econostrum
Pays de destination(s) : Turquie
Secteur(s) concerné(s) : BTP, immobilier, infrastructures

Selon le ministère turc des Transports, la modernisation du réseau ferroviaire national représente un marché de 15 milliards d’euros pour les dix prochaines années.

Selon le ministère turc des Transports, la modernisation du réseau ferroviaire national représente un marché de 15 milliards d’euros pour les dix prochaines années.

Le vendredi 13 mars, le premier tronçon de la ligne à grande vitesse actuellement en construction en Turquie a été mis en service entre Ankara et Eskisehir, représentant environ un tiers de la ligne qui doit relier la capitale à Istanbul. Le YHT (TGV en turc) construit par l’espagnol Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles (CAF) roulera à 250 km/h, réduisant le temps de trajet entre Ankara et Istanbul de 6 heures et demi à 3 heures. La construction de la ligne, longue de 350 km, nécessite un investissement total de 2,6 milliards d’euros. La Banque européenne d’investissement a accordé pour ce projet un prêt de 850 millions d’euros.

Un autre projet ferroviaire est en cours de réalisation dans le pays. Il s’agit de la construction d’un tunnel sous le Bosphore d’une longueur de 1.600 mètres. Les travaux, qui ont débuté en 2004, devraient s’achever en 2012. Ce projet de 2,5 milliards d’euros permettra de relier les continents européen et asiatique. Toujours au nord-ouest du pays, le gouvernement turc devrait lancer un appel d’offres pour une nouvelle ligne à grande vitesse entre Istanbul et la frontière bulgare d’ici fin 2009.

Ces projets ferroviaires attirent de nombreux investisseurs étrangers. Comme le précise le journal en ligne Econostrum, "ces investissements considérables attirent les industriels de toute la planète à l’image du contrat signé en janvier dernier avec le groupe français d’ingénierie Systra qui va assurer le suivi des travaux de modernisation de deux lignes ferroviaires totalisant 426 km dans le sud du pays, en joint venture avec Getinsa (Espagne) et Yüksel Proje (Turquie). De même, l’italien Ansaldo a obtenu le marché de la réhabilitation et électrification des lignes Mersin-Adana-Toprakkale".
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA