Libéralisation partielle du commerce de l'alcool

12/08/2008
Source : Tageblatt (Luxembourg)
Pays de destination(s) : Algérie
Secteur(s) concerné(s) : Agro-alimentaire

Le monopole de l'Etat sur l'importation et le commerce de l'alcool sur le marché algérien a été levé. Les opérateurs devront obtenir un agrément et souscrire à un cahier de charges précis.

Algérie: levée monopole public sur importation et commerce de l'alcool

Le monopole de l'Etat sur l'importation et le commerce de l'alcool sur le marché algérien a été levé, selon un communiqué du ministère des Finances publié jeudi dans la presse.

par Tageblatt (Luxembourg)

Le monopole de l'Etat sur l'importation et le commerce de l'alcool sur le marché algérien a été levé, selon un communiqué du ministère des Finances publié jeudi dans la presse. Les opérateurs privés sont désormais autorisés à importer et à commercialiser les alcools en Algérie sans passer le service des alcools de l'Etat, qui détenait le monopole sur ces activités, selon le communiqué. "A l'effet de mettre fin aux difficultés d'approvisionnement régulier de l'alcool et en raison de l'incapacité du service des alcools de l'Etat de répondre aux besoins des opérateurs économiques, la loi de finances complémentaires pour 2008 autorise l'importation, l'exportation, la production et la vente des alcools sur le marché intérieur sans passer par le service des alcools qui en détenait le monopole", précise le communiqué. Les opérateurs doivent toutefois obtenir un agrément de l'administration fiscale et souscrire à un cahier de charges fixé par le ministère des Finances, indique la même source. Cette ouverture du marché était réclamée par les opérateurs privés algériens, qui se plaignaient des lenteurs bureaucratiques du service des alcools de l'Etat.
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA