L'intégration économique du Grand Maghreb à la peine

29/05/2009
Source : Tunisie Affaire
Pays de destination(s) : Libye, Maroc, Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

La crise économique actuelle et la chute de la demande dans les pays traditionnellements importateurs de matières premières poussent les entreprises du Maghreb à travailler de concert. L'Union Maghrébine des Employeurs se réunit pour parler intégration économique et partenariats d'affaires.

 


La crise économique actuelle et la chute de la demande dans les pays traditionnellements importateurs de matières premières poussent les entreprises du Maghreb à travailler de concert. L'Union Maghrébine des Employeurs se réunit pour parler intégration économique et partenariats d'affaires.

Selon Hédi Djilani, cité par Tunisie Affaire, président de l'Union maghrébine des employeurs (UME) et président de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) : «l'intégration économique maghrébine est une nécessité vitale».

Dans la région Med, seulement 3% des échanges sont intermaghrébins, tandis que 70% des échanges se font avec l'Union Européenne.

A cela vient s'ajouter l'enlisement du processus d’intégration économique, qui coûte annuellement à chaque pays près de 2% du PIB.

[source : Tunisie Affaire]

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA