Maghreb : un secteur bancaire contrasté mais attractif

24/02/2009
Source : Econostrum
Pays de destination(s) : Algérie, Maroc, Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : Banque, assurance, autre services financiers

L’Union des Banques Maghrébines (UBM), présidée par M. Othman Benjelloun, a publié une étude sur les établissements bancaires régionaux, soulignant les évolutions et les disparités au Maghreb.

L’Union des Banques Maghrébines (UBM), présidée par M. Othman Benjelloun, a publié une étude sur les établissements bancaires régionaux, soulignant les évolutions et les disparités au Maghreb. D’après l’étude citée dans la publication en ligne Econostrum, le paysage bancaire maghrébin aurait beaucoup changé depuis une dizaine d’années, du fait d’un cadre légal plus favorable aux investissements et d’un marché en expansion. Sur 78 établissements agréés, 50 sont des banques à capitaux privés ou associant des partenaires étrangers.

Le bilan des banques étudiées est très positif (212,8 milliards de dollars fin 2007, soit une hausse de 24% par rapport à 2006), avec notamment une augmentation des dépôts de clients. Si l’Algérie atteint un niveau de distribution de crédit relativement faible, la Tunisie apparaît comme le pays du Maghreb le plus bancarisé.

Au Maroc, le réseau bancaire est le plus développé avec 2.632 agences réparties sur le territoire (soit une agence pour 12.540 habitants). Par ailleurs, le micro-crédit est particulièrement répandu dans ce pays. D’après le président de la Fédération Nationale des Associations de Microcrédit (FNAM) du Maroc, cité par l'hebdomadaire Jeune Afrique, plus d'un million de personnes en ont bénéficié en 2008, pour une valeur globale de 5,687 milliards de dirhams (710 millions de dollars) au niveau national.
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA