Maroc : incertitudes économiques en 2009 mais une croissance de 6,6% au 1er trimestre

21/01/2009
Source : Le Matin
Pays de destination(s) : Maroc
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

Le Haut commissariat au plan (HCP) du Maroc prévoit, pour le premier trimestre 2009, une croissance nettement positive dans un contexte d'incertitude quant aux répercussions locales de la crise financière.

Le Haut commissariat au plan (HCP) du Maroc prévoit, pour le premier trimestre 2009, une croissance nettement positive dans un contexte d'incertitude quant aux répercussions locales de la crise financière globale. Le quotidien marocain Le Matin, citant les prévisions du HCP, explique que :

"Hors agriculture, la croissance de la valeur ajoutée se situerait aux alentours de 3,9%, en variation annuelle, contre 6,2%, réalisée au premier trimestre 2008. Ce ralentissement, amorcé à fin 2007, s'est accentué tout au long de l'année 2008 et pourrait perdurer au cours de la première moitié de l'année 2009. Toutefois, selon cette analyse, les perspectives d'une campagne agricole, au-dessus de la moyenne quinquennale, continueraient de maintenir la croissance économique globale à des taux plus élevés, soit 6,6% au premier trimestre 2009, contre 4,8% un trimestre plus tôt."

La production du secteur industriel, dont la croissance au troisième trimestre 2008 était en baisse par rapport à sa tendance de moyen terme (2,7%), est en revanche affecté dans ses branches tournées vers l'export : textile-habillement, électronique, bonneterie, composants électroniques etc. Au plan des relations commerciales, le HCP prévoit donc une croissance moins rapide de la demande étrangère en 2009 (2,8% au troisième trimestre 2008 contre 9% sur la même période en 2007), du fait du ralentissement de l'activité économique des pays partenaires du Maroc.
 
Le Matin rapporte ainsi qu'après "[...] s'être favorablement comportées durant la première moitié de l'année 2008, les exportations de biens, corrigées des variations saisonnières, ont ralenti au troisième trimestre (+4,1% en glissement trimestriel), avant de se replier au quatrième (-16,3%), suite à la chute des ventes extérieures des phosphates et de leurs dérivés qui est intervenue, après une forte hausse aux premier et deuxième trimestres." [...] "Les importations, dopées par les produits énergétiques, les demi-produits et les biens d'équipement, ont augmenté, au troisième trimestre, de 10,1% en glissement trimestriel."
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA