Les Master Classes de développement économique 

 

Mener des stratégies de développement attractives et inclusives

 

Les Master Classes Développement Economique sont des cursus de formation ouverts aux cadres des organisations de développement économique des pays de la Méditerranée. Elles sont mis en place par ANIMA Investment Network dans le cadre du projet EBSO MED, cofinancé par la Commission européenne.

 

Les lauréats des Master Classes sont sélectionnés en fonction de leur profil, de leur motivation, et de l’engagement de leur organisation. Ils peuvent choisir l’un des quatre programmes de formation proposés. Chacun est composé de quatre modules sur une période de 18 mois. Un module correspond à un séminaire de trois jours organisé dans un pays de l’Union européenne ou de la Méditerranée et comprend une visite d’étude.

 

Eligibilité 2018 / 2019

 

Les candidats aux Master Classes Développement Economique soutenues par le projet EBSO doivent être des cadres des organisations de développement économique des 10 pays de la Méditerranée bénéficiaires : l’Algérie, l’Egypte, Israel, la Jordanie, le Liban, la Libye, le Maroc, la Palestine, la Syrie ou la Tunisie.

 

Les candidats ayant un profil similaire mais issus d’un autre pays peuvent présenter leur candidature pour les Master Classes. Leur participation peut se faire à leurs propres frais, en fonction du nombre de places disponibles.

 

C1. Faciliter l’investissement étranger / Logique de l’investissement direct étranger

 

Module A. Contexte et enjeux

  • Aspect macroéconomique de l’IDE (dans le monde, en Méditerranée)
  • Évaluation des pays MED (risque pays)
  • Opportunités pour la région / SWOT
  • Privatisation / PPP / programmes BOT
  • Lien entre IDE et exportation (internationalisation des flux)
  • Les accords d’association EU-MED et leurs impacts
     

Module B. Construire un environnement d’affaire favorable à l’investissement

  • Classement de la compétitivité  (Doing Business, IMD, WEF, etc.)
  • Stabilité politique et sociale
  • Contexte légal
  • Protection de l'investisseur
  • Fiscalité, rapatriement des bénéfices
  • Législation sociale
  • Formation de la main d’œuvre
  • Capital-risque et promotion des PME
  • Immobilier, infrastructure et services
  • Facilités offertes aux cadres (conditions de vie, écoles internationales, culture)
  • Règlementation sectorielle pour l’approbation des projets


Module C. Faciliter les investissements et les échanges

  • Critères de localisation pour les investisseurs
  • Importance des facteurs qualitatifs (expérience personnelle et liens, confiance, stabilité politique du système, cohérence entre le discours et la réalité)
  • Les divergences entre le cadre « officiel » et les pratiques locales
  • Bureaucratie, formalités administratives et autres obstacles
  • Obstacles techniques aux échanges commerciaux, conditions de transit de marchandises, etc.
  • Normes et qualifications

 

Module D. Soutien aux investisseurs

  • Subventions et aides financières
  • Exonérations fiscales
  • Création d’entreprise : start-up, incubateur, micro-crédit, fonds de capital
  • Droit des entreprises
  • Création de société mixte
  • Accords de transfert de technologie
  • Organisation de la sous-traitance
  • Zones industrielles, zones franches, etc.
  • Bâtiments, bureaux, subventions immobilières
  • Programmes locaux de formation pour un personnel qualifié
  • Restructuration industrielle et opportunités de reprise

 

C2. Marketing territorial : structurer et promouvoir un écosystème attractif

 

Module E. Définir une stratégie de marketing territorial

  • Ouverture du Cycle C2 et présentation du projet certifiant
  • Critères de sélection du site de l'investisseur
  • Avantages comparatifs du pays et de ses sites d'investissement
  • Les outils et méthodes de diagnostic
  • Fixer ses objectifs, qualifier les cibles
  • Les outils du marketing territorial
  • Construire une offre territoriale
  • L'importance d'être très sélectif
  • Mesurer sa performance

 

Module F. Gouvernance du Marketing territorial

  • Les composantes de l’attractivité: de la promesse à la preuve
    Une identité et un marketing au service d’un projet partagé
    Ce que l'on attend d'une agence de promotion de l’investissement (API), d’une agence régionale, de l’écosystème environnant
    Piliers de la promotion des investissements : stratégie, cadre institutionnel, services
    Mandats et gouvernance de l'API, de l’agence régionale
    Définir une organisation claire avec les parties prenantes et les partenaires
    Présentation des sujets de projets certifiant des participants
     

Module G. Marketer l'innovation du territoire

  • Pourquoi l'innovation ?
    Présentation des composantes d’un écosystème innovation
    Maturité de l'innovation dans la région MENA
    Attirer des IDE qui transfèrent de la valeur
    Marketing de l’innovation et des projets innovants
    Intégrer l'IDE dans une relation gagnante avec le tissus de start-up et de PME innovante

 

Module H. La stratégie de communication

  • Identité, marque et territoire
    Construction de l'image et déploiement d’une campagne
    Perception vs. réalité : image véhiculée par les médias et les professionnels
    Marketing digital: social marketing et data management
    Gestion de crise (comment donner une bonne image dans un environnement perturbé)
    Audition des projets certifiant et clôture du séminaire

 

Cliquer ici pour plus d'infos

 

 

C3. Organisation de la détection et du suivi des projets d’investissements

 

Module I. Identification et qualification des projets

  • Création d’un réseau impliquant des prospecteurs ou consultants, l’agence national et les sites d’accueil
  • Intelligence économique (méthodes et outils)
  • Typologie des projets (start-ups ou investissement Greenfield, extension d’un site existant, acquisition, partenariat,etc.)
  • Niveau d’effort requis, gestion de la confidentialité, reporting
  • Qualification des projets (évaluation de leur fiabilité et de leurs chances de réussites)
  • Préparer la visite des investisseurs

 

Module J. Suivi des projets d’investissements

  • Approche culturelle pour les affaires dans les principaux pays fournisseurs d’IDE
  • Comment établir une coordination effective entre le local / régional et négocier avec les investisseurs
  • Préparation du contrat (échanges de lettres, contrat)
  • Préparation de visites de sites
  • Relation avec les autorités nationales
  • Exemples de « bonne pratiques »

 

Module K. After-care

  • Données sur les extensions (brownfield) vs. création (greenfield)
  • Méthodes de suivi de prospects et de projets (bases de données, etc.)
  • L’importance d’encourager les entreprises après l'investissement
  • Différences culturelles (par exemple, investisseurs asiatiques, Europe, sociétés américaines, etc.)
  • Le service après-vente (information, nouveautés, facilitation, « club » pour les investisseurs existants, prendre soin des familles expatriées)

 

Module L. Évaluation de l’impact des affaires et de l’investissement

  • De la quantité à la qualité des IDE
  • L’importance d’un IDE durable
  • Évaluation de projet, effet multiplicateur
  • Due diligence, évaluation économique et financière, risque et atténuation
  • Étude de cas

 

C4. Développement et gestion de projet : coopération et levée de fonds

 

Module M. Financement de la coopération : opportunité pour un changement territorial

  • Panorama des bailleurs
  • Programmes et projets de l’UE
  • Le cycle de projet
  • Formuler une note de concept et une proposition de projet
  • Évaluation et veille sur les opportunités de financement
  • Étude de cas et travail de groupe

 

Module N. Diagnostic : transformer un défi territorial en une idée de projet

  • Projet de coopération
  • Identifier, collecter et analyser les données
  • Enoncer et analyse des problèmes
  • Adopter une stratégie et rédiger un plan d’action
  • Étude de cas, travail de groupe et jeu de rôle

 

Module O. Concevoir et gérer un projet correspondant aux objectifs

  • Le cadre logique
  • Programmation de projets : ressources, temps et séquences
  • Le rôle de coordinateur
  • Gestion financière et administrative
  • Soutien de l’action par la communication
  • Étude de cas, travail de groupe et jeu de rôle

 

Module P. Evaluer l'impact du projet et capitalisation

  • Critères d’évaluation
  • Planification et conduite d’une évaluation
  • Rédiger un rapport d’évaluation
  • Partager les résultats et adopter des recommandations
  • Capitalisation et partage de connaissance
  • Étude de cas, travail de groupe et jeu de rôle
  • Transférer les connaissances dans un environnement professionnel

 

 

Contact

Aurélien Baudoin, Directeur Réseau et développement, ANIMA
aurelien.baudoin@anima.coop
Tel. +33 (0)4 9611 6763

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA